L'épreuve de culture G dans les concours de la Fonction P.

L'épreuve de culture G dans les concours de la Fonction P.

Messagepar Calypso le Mer 5 Fév 2014 22:09

Bonsoir à tous,

Voilà, ça n'est pas du tout mon objectif actuel mais par curiosité, j'ai regardé un peu les concours de FP ouverts (après avoir lu le feedback de plusieurs d'entres vous, avec quelques témoignages contenant des "je n'y avais pas pensé et ça me plait" ou autre...). Souvent, il y a une épreuve de culture gé. Et quand je lis les sujets, pour des concours catégorie B (bac +2 en théorie) alors que j'ai un Master 2 et un an d'IEJ, je ne suis pas sure d'être capable de la faire...
Exemple : "Est il utopique de concevoir l'éducation comme un plaisir ?" :shock: J'aurais vite peur de virer dans la tarte à la crème ou truc de comptoir...

Pourtant, j'en ai lu de l'actu, des journaux etc... avec la préparation au Grand Oral. Mais là c'est tout à fait différent de ce qu'on a "l'habitude" de faire comme épreuve.

Alors ma question est la suivante, pour ceux qui ont tenté (ou qui connaissent quelqu'un qui), ont réussi ou non ou sont en train de préparer un concours contenant une épreuve de Culture G : Comment avez vous fait ? Quelles méthode ? Quels livres ? Seul en empruntant un livre de Culture G à la BU ? En suivant la formation du CPAG ? Vous avez "fait des fiches" sur des thèmes/sujets d'actu-récurrents ? Ou simplement lu ?

Je m'interroge sur la "préparation" à une telle épreuve...

Merci !
:salut
*Petit frère est enfin né!*
"Tout le monde veut devnir un cat...parce-qu'un chat quand il est cat retooombe sur ses pattes !"
Avatar de l’utilisateur
CalypsoNon spécifié
Souverain
Souverain
 
Messages: 1297
Inscription: Mar 19 Fév 2008 19:50
Ville: Bordeaux
Année d'étude: M1 Pénal 2011, M2 2012, IEJ prépa CRFPA

Re: L'épreuve de culture G dans les concours de la Fonction

Messagepar Won Shmouck le Jeu 6 Fév 2014 03:24

Sans chercher à faire des statistiques, je me suis toujours laissé dire que l'ambiance en CPAG et IPAG était vraiment différente de l'abandon relatif d'un IEJ, et que pour des étudiants en droit dont l'absence de formation en culture G leur fait volontiers tendre le fessier aux copains de l'IEP, genre de savonnette au doux parfum de tradition française, ça restait la meilleure solution, ne serait-ce que pour acquérir la méthode qu'on trouve difficilement dans les bouquins.

Après, pour moi même baigner dans le droit public et être entouré d'amoureux des concours, pour entrer dans la fonction publique quand on vise des postes de catégorie A ou A+, en sortant de la fac le concours interne peut être une bonne alternative pour éviter la concurrence des IEP, pour peu qu'on attende pas trop longtemps pour le passer. L'autre avantage, c'est que pour les concours qui donnent juste un titre, genre attaché d'administration, passer par le concours interne ça permet, si l'établissement ouvre un poste pour vous, déjà de savoir où vous serez affecté, et accessoirement sur quel poste.

Le problème des concours aujourd'hui, c'est que les catégories perdent de leur sens, et les postulants à des concours de catégorie B pourtant titulaires de bac+5 ne sont pas rares, ce qui fausse totalement la donne, et élève artificiellement le niveau.
Avatar de l’utilisateur
Won ShmouckHomme
Magnum
Magnum
 
Messages: 79
Inscription: Mar 12 Oct 2010 01:02
Ville: Pessac
Année d'étude: M2 Droit et Politiques de Santé (Lille 2, Grand Nord)

Re: L'épreuve de culture G dans les concours de la Fonction

Messagepar cargo le Ven 7 Fév 2014 01:19

Je vais faire une réponse de normand, parce que je n'ai jamais passé de concours avec une épreuve de culture G à proprement parler (à part aux QCM — et des oraux que je n'ai pas vraiment préparés). Pour n'importe quel concours, il faut lire le rapport du jury des années précédentes, si il est disponible. Ca donne une idée assez précise de ce qui est attendu pour chaque type d'épreuve (écrite, orale), et notamment sur la façon de construire la réponse au sujet posé (le rapport du jury consistant grosso modo à dire : "les candidats n'ont pas su faire ça et ça, alors que c'est ce qu'on voulait"). Parce que souvent, un jury n'attend pas un candidat qui sache tout sur tout, mais une méthode de raisonnement et une manière de construire une argumentation. Ca vaut aussi le coup d'aller voir sur des forums consacrés aux concours de la fonction publique pour voir comment ça s'est passé pour les candidats des années précédentes, et ce qui a marché ou pas pour eux.

Pour le reste, je plussoie Won Shmouck lorsqu'il dit que les catégories perdent de leur sens. Le nombre de titulaires de bac+5 (y compris juridiques ou économiques) postulant à des concours de catégorie B et C est impressionnant (et je ne me l'imaginais pas avant d'entrer dans la fonction publique, en tant que C - niveau BEPC).
C'est en se mouchant qu'on devient moucheron.
Avatar de l’utilisateur
cargoFemme
Frontignan
Frontignan
 
Messages: 22
Inscription: Sam 19 Sep 2009 12:06
Ville: Bordal
Année d'étude: ex-Licence 2 (série 1). fonctionnaire (d'Etat).

Re: L'épreuve de culture G dans les concours de la Fonction

Messagepar Calypso le Ven 7 Fév 2014 20:18

Merci pour vos précisions...

Ce qui m'effraie c'est qu'à la lecture des sujets de Culture Gé, même de catégorie B, je suis pas sûre que jserais au niveau... alors que c'est censé être du niveau Bac ! Ou alors je m'imagine un truc méga compliqué avec des chiffres, données and co à sortir, je sais pas trop...

Je note pour le CPAG. Même si ce n'est pas du tout mon objectif actuel, on sait jamais...

D'autres avis ?
*Petit frère est enfin né!*
"Tout le monde veut devnir un cat...parce-qu'un chat quand il est cat retooombe sur ses pattes !"
Avatar de l’utilisateur
CalypsoNon spécifié
Souverain
Souverain
 
Messages: 1297
Inscription: Mar 19 Fév 2008 19:50
Ville: Bordeaux
Année d'étude: M1 Pénal 2011, M2 2012, IEJ prépa CRFPA

Re: L'épreuve de culture G dans les concours de la Fonction

Messagepar Pifpaf le Lutin le Ven 7 Fév 2014 21:44

J'ai un avis :)
Mais ça va être un peu long à écrire, alors je prépare ça pour bientôt.
Si vous avez été déçu par le Super, essayez donc le Génial! Le Génial, c'est Super!
(attention aux coups de pompe)
Avatar de l’utilisateur
Pifpaf le LutinFemme
Balthazar
Balthazar
 
Messages: 392
Inscription: Dim 28 Déc 2008 14:13
Ville: Bordeaux
Année d'étude: Master 2 Droit du travail et de la protection sociale (2012 2013)

Re: L'épreuve de culture G dans les concours de la Fonction

Messagepar Usk le Lun 4 Aoû 2014 15:40

Salut. J'ai vu ce topic vachement en retard mais je me dis que je vais répondre au cas où ça servirait à quelqu'un.

Pour la culture G, il faut surtout différencier les concours de la FP d'Etat et la FP territoriale.
La culture G FP d'Etat est beaucoup plus généraliste et surtout bien plus large que la culture G de la FP territoriale (qu'on appelle d'ailleurs culture territoriale plutôt que culture G).

Pour prendre l'exemple d'un concours catégorie B, contrôleur des finances publiques, un ami a eu à l'oral : Qu'est-ce que le civisme ? (entre autres questions du même type)
Un autre ami passant le concours de rédacteur territorial a eu droit à : les subventions publiques et le tissu économique local, quelle pertinence ? (entre autres questions du même type)

Concours FPE c'est la culture G, avec le G qui fait bien peur. On peut tomber sur beaucoup de choses mais cela permet aussi d'avoir plus de liberté dans la réponse et la construction. Ce qui importe c'est en effet le raisonnement proposé. On cherche à sélectionner des candidats qui ont des neurones en état de marche pour les envoyer 1 an à l'école.
Concours FPT, le jury en face de toi s'attend à ce que tu connaisses le sujet sinon ils considèrent que tu t'es trompé de concours. Un jour, il faudra arrêter de jouer les naïfs et appeler un chat un chat. Ces concours de la FPT sont des examens professionnels plus que des concours. Pour ceux qui redoutent l'épreuve de culture territoriale, je ne peux que leur conseiller de lire la gazette des communes 1 an avant la date fatidique des écrits. Les sujets étant quasiment toujours tirés des thèmes abordés par cet hebdomadaire qui reflète bien la vie des collectivités. On cherche, pour ces concours, des gars qui sont prêts à bosser immédiatement à la sortie de leur oral.

Après ce sont des exemples très ciblés mais c'est une distinction qu'il faut bien avoir en tête.

De ma propre expérience, s'agissant de l'oral d'attaché territorial, la culture territoriale a une place aléatoire : pour ma part, j'ai été interrogé tout du long sur la culture territoriale (type de management, qu'est-ce que l'effet plafond de verre, quels sont les différents EPCI, quelles sont les compétences du département, quelles sont les prochaines élections à venir et quel est le mode de scrutin, que pensez-vous de la mobilité dans la fonction publique territoriale, quelles sont les délibérations obligatoires à la prise de fonction d'un nouveau maire, qu'est-ce que la RGPP, quel est le nouveau système de prime envisagé pour le traitement des cadres de l'administration etc, qu'est-ce qu'une délégation de signature, une délégation de compétence ?, etc...
Alors que dans la salle à côté de mon jury, un autre candidat a été interrogé exclusivement sur le management : un agent dont vous êtes le supérieur hiérarchique vous crache dessus, que faites-vous ?, vous remarquez qu'un de vos agents est dans une situation de détresse psychologique et physique, que faites-vous ?, un de vos agents prétend et est plus compétent que vous, comment réagissez-vous ?, vous êtes directeur territorial et votre supérieur hiérarchique n'a que le "simple" grade d'attaché territorial, comment réagissez-vous ? deux de vos agents en viennent aux mains, que faites vous ?, un de vos agents refuse d'accomplir les tâches que vous lui avez attribuées, que faites-vous ?, qu'est-ce que la conduite de projet ?, qu'est-ce que la politique du changement ?, comment réorganiseriez vous un service ?, votre supérieur hiérarchique vous harcèle, quelle est votre réaction ? Connaissez-vous le système de prime et pensez-vous que cela est égalitaire au niveau de la fonction publique territoriale ? etc...

Plus généralement, pour les concours de la FPT : lire la gazette des communes, identifier les thèmes importants et récurrents. Faire des fiches éventuellement. L'essentiel n'est pas de tout retenir mais de pouvoir se dire au moment de l'oral "Tiens, ce sujet me parle, je l'ai lu dans la gazette" et dans l'idéal se souvenir des problématiques et des idées fortes autour de ce thème. Sinon, je trouve aussi que ça ne sert à rien de s'embrumer le cerveau avec des thèses ou des livres de 300 pages sur un thème bien précis. Personnellement, j'ai révisé le concours catégorie A sur des fiches du concours de catégorie B : beaucoup plus synthétiques, plus simples à assimiler. Bouffer des pages et des pages pour n'en retenir que peu, c'est du temps perdu à mon sens.

Il vaut mieux savoir un peu de tout sur tout que de tout savoir sur peu.
Avatar de l’utilisateur
UskHomme
Melchior
Melchior
 
Messages: 546
Inscription: Lun 19 Nov 2007 18:11
Ville: Lyon
Année d'étude: M2 droit public des affaires (2009/2010)


Retourner vers Préparation aux concours

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 5 invités

cron