Vous voyez, ce n'est pas de la mauvaise volonté...

Re: Vous voyez, ce n'est pas de la mauvaise volonté...

Messagepar Nikopole le Sam 16 Mar 2013 19:47

Bon, en ce qui concerne la musicalité, je sens que l'on va tourner en rond.

Tu veux absolument l'aborder de manière subjective, c'est ton choix, je ne vais pas aller contre.
Plusieurs grands laboratoires (Institut Joseph Fourier, LAM de Jussieu-UPMC, LAEM de Paris 8, CICM de Paris 8...) définissent la musicalité de façon scientifique ; toute une communauté scientifique (nationale et extranationale (MNL, MET-lab...)) s'accorde sur le fait que l'aspect musical revêt un spectre global et systématique spécifique, peu importe le style de musique, son rythme, son bouquet instrumental... Ces paramètres là sont hors-sujet dans l'analyse purement scientifique.
Ta liaison avec le tableau est erronée, ici il ne s'agit, encore une fois, pas de savoir si le bouquet sonore est agréable à écouter, agressif, soporifique ou autre ; encore une fois il ne s'agit pas d'un ressenti mais de quelque chose de factuel.
Ce serait plutôt comme aborder le courant abstrait en peinture. Pour X, un tableau Z ne sera pas du tout abstrait, et pour Y il le sera complètement. Cependant, ce n'est pas parce que X ne le trouve pas abstrait qu'il ne rentre pas dans la catégorie du courant abstrait tel que définit par la technique de l'abstrait.

Enfin, je comprends également ton point de vue. Je choisi seulement, de mon côté, de me conformer à la communauté scientifique, par pur prosaïsme.


Le scientifique se doit d'énoncer des résultats qui ne doivent pas être pervertis par les journalistes. Et là, ça ne peut pas rater, l'étude se place sur un terrain glissant, et ça ne loupe pas, paf ! vazy que dans tout les journaux torchons on va allez balancer des conneries sexistes, qui plus est justifiées parce qu'elles sont scientifiquement prouvées.

Oui, enfin si la Science devait éviter toute étude portant sur des "terrains glissants" (qui ne sont pour moi que des questions d'éthique ou de sociologie hors contexte puisque portées par un moralisme, la plupart du temps, élevé grotesquement à l'extrême) par peur d'un rendu biaisé par les médias... Elle ne ferait pas grand chose. Là, encore une fois, c'est la faute tout entière du journaliste qui a recraché le résultat à sa sauce.



Ensuite j'ai bien lu et comprit tout ton argumentaire sur la dépréciation que subit le sexe féminin. Je suis d'accord sur certaines choses (notamment le manque de fille dans les études scientifiques) mais pas pour les mêmes raisons. Je ne partage pas ton idée sur le lavage de cerveau sociologique que subissent les filles, en tous cas pas le fait qu'il ait réellement un impact sur leurs choix, ou à tout le moins que ce soit le facteur qui ait le plus d'importance. Il y a une certaine facilité à utiliser les a priori distillés ça et là pour expliquer les travers que peut expérimenter une société.
En France nous avons ce culte du complot anti-féministe, ce que tu appelles la "domination masculine".

Attention, je ne dis pas qu'il n'y a pas d'inégalités, je ne suis pas dans le négationnisme, loin de là. Il y a un réel manque de parité qui dans certaines situations est effectivement scandaleux et ne rend pas justice à une société qui se prétend "évoluée" ou égalitaire. Mais je crois que prôner systématiquement la domination masculine (je ne parle pas que pour toi ici) c'est quelque part nier le libre arbitre féminin qui, la plupart du temps, existe bien.

Après, la Science doit être autonome, totalement indépendante des courants moralistes sociétaux qui lui sont contemporains. Il n'y a aucune raison de la brider par peur d'heurter les convictions populaires ou de voir ses résultats détournés par des journalistes véreux. La Science n'est pas là pour faire plaisir, pour se conformer aux désirs de la plèbe ou pour faire attention à ne pas alimenter des débats sociétaux. Son rôle est tout autre et au delà de ça.

Mais bon, vaste débat. Par ailleurs, ton argumentaire, même si je n'adhère pas à tout, est très intéressant à lire.
Si tu ne veux pas perdre, ne va pas jusqu'au tribunal.
Avatar de l’utilisateur
NikopoleHomme
Magnum
Magnum
 
Messages: 94
Inscription: Sam 7 Juil 2012 19:43
Ville: Pessac
Année d'étude: M1 Droit des affaires

Re: Vous voyez, ce n'est pas de la mauvaise volonté...

Messagepar Pifpaf le Lutin le Sam 16 Mar 2013 21:15

Concernant la musicalité,
toute une communauté scientifique (nationale et extranationale (MNL, MET-lab...)) s'accorde sur le fait que l'aspect musical revêt un spectre global et systématique spécifique, peu importe le style de musique, son rythme, son bouquet instrumental... Ces paramètres là sont hors-sujet dans l'analyse purement scientifique.


Donc, ce qui ne rentre pas dans la définition scientifique n'est pas de la musique, et ce qui y rentre est... musical ?
Sincèrement...
La définition de la musicalité ne peut appartenir qu'aux musiciens.
Et quand tu vois qu'ils sont loin d'être d'accord entre eux, je ne vois rien de plus scandaleux qu'une définition scientifique qui cherche à les départager.

Le problème vient de l'utilisation d'un terme qui porte à confusion. Forcément, si dès demain je me mets à utiliser le terme "chat" pour désigner un"chien", personne ne me comprendrais.

Ce qui aboutit à la question suivante:
Oui, enfin si la Science devait éviter toute étude portant sur des "terrains glissants" (qui ne sont pour moi que des questions d'éthique ou de sociologie hors contexte puisque portées par un moralisme, la plupart du temps, élevé grotesquement à l'extrême) par peur d'un rendu biaisé par les médias... Elle ne ferait pas grand chose. Là, encore une fois, c'est la faute tout entière du journaliste qui a recraché le résultat à sa sauce.


Ce n'est pas du tout ce que j'ai affirmé. Je pense que les scientifiques doivent être très clairs quand ils énoncent des résultats, qui plus est sur des terrains glissants, pour éviter que ça devienne une avalanche. Il ne s'agit pas de censure, il s'agit de prendre ses responsabilités et d'éviter de tendre des perches à des journalistes imbéciles (si l'étude ne l'est pas déjà, à la base...). Le chercheur dispose d'une aura qu'il doit utiliser dignement.

Et je reprends interrogation de Caribou: quel est l'intérêt de ce genre d'étude ? Quel objectif ces scientifiques avaient au départ ? La science pour la science ?

Enfin, tu constates le manque de filles dans les filières scientifiques. Mais en même temps, tu dis qu'elles ont un libre arbitre. Soit. Librement, les filles ne s'intéressent pas aux sciences ? Si les femmes sont nulles en maths, c'est qu'elle le veulent bien ?
Je n'y crois pas un mot.
Il s'agit de normes intégrées. Pourquoi les filles ne font pas de concours de pets ? Parce qu'ont leur a expliqué, et qu'elles l'ont intégré, que ça ne se fait pas. Pourquoi les filles s'épilent ? Parce qu'on leur a expliqué: une fille ça n'a pas de poils au pattes. Pas beau. Beurk.
Il ne s'agit pas de de dénoncer un complot antiféministe. Il s'agit de regarder la situation avec réalisme.
A ce propos, un petit article intéressant sur l'impact des préjugés intégrés : http://www2.cnrs.fr/presse/journal/1546.htm

La liberté, ça n'est pas si simple. Il y a des choix qui sont conditionnés. Je ne dis pas qu'on est tous entièrement prédéterminés et qu'il n'y a pas de moyens de s'en sortir. Je dis que certains comportements "de masse" sont provoqué par des idées véhiculées, telles celles qui ressortent de cet article "scientifique".

Après, la Science doit être autonome, totalement indépendante des courants moralistes sociétaux qui lui sont contemporains. Il n'y a aucune raison de la brider par peur d'heurter les convictions populaires ou de voir ses résultats détournés par des journalistes véreux. La Science n'est pas là pour faire plaisir, pour se conformer aux désirs de la plèbe ou pour faire attention à ne pas alimenter des débats sociétaux. Son rôle est tout autre et au delà de ça.

Je ne répondais qu'une chose:
Science sans conscience n'est que ruine de l'âme.
Il ne s'agit pas de faire plaisir. Il s'agit d'honnêteté intellectuelle.
Si vous avez été déçu par le Super, essayez donc le Génial! Le Génial, c'est Super!
(attention aux coups de pompe)
Avatar de l’utilisateur
Pifpaf le LutinFemme
Balthazar
Balthazar
 
Messages: 392
Inscription: Dim 28 Déc 2008 13:13
Ville: Bordeaux
Année d'étude: Master 2 Droit du travail et de la protection sociale (2012 2013)

Re: Vous voyez, ce n'est pas de la mauvaise volonté...

Messagepar Linoa le Sam 16 Mar 2013 21:34

Attention, je ne dis pas qu'il n'y a pas d'inégalités, je ne suis pas dans le négationnisme, loin de là. Il y a un réel manque de parité qui dans certaines situations est effectivement scandaleux et ne rend pas justice à une société qui se prétend "évoluée" ou égalitaire. Mais je crois que prôner systématiquement la domination masculine (je ne parle pas que pour toi ici) c'est quelque part nier le libre arbitre féminin qui, la plupart du temps, existe bien.


Contrairement à ce que les termes pourraient laisser croire, la "domination masculine" n'est pas l’apanage des hommes. Les femmes sont mêmes très douées pour remettre à leur place les petites filles (ou juger les autres femmes) : arrête de te comporter en garçon manqué, fais pas ci, fait pas ça, etc.

"c'est quelque part nier le libre arbitre féminin qui, la plupart du temps, existe bien" : La phrase de trop j'ai envie de dire... donc la situation dans laquelle se trouve les femmes est d'une manière ou d'une autre consentie, elles ont leur destin en main, tant pis pour elles si elles n'ont pas fait les bons choix ! C'est LEUR FAUTE ! Pas celle des préjugés, pas celle des normes sociales, pas celle des traditions culturelles, pas celle du poids de la famille, pas celle de la loi, et puis merde pas celle de la biologie, non LEUR FAUTE à elle. Si elles sont dominées c'est parce qu'elles le veulent bien. Il y a un parallèle un peu sordide à faire je le fais même si j'entends bien que tu ne le cautionnes pas : une femme qui s'habille de manière légère n'a pas à se plaindre si d'aventure elle est violée ! Après tout elle a accepté de courir ce risque en sortant de chez elle.

Alors je suis d'accord sur une chose, les femmes au jour d'aujourd'hui ont plus de choix, ont plus de cartes en main, justement parce qu'on en parle... parce qu'on sature les ondes avec ces questions absolument nécessaires. SAUF que, les choix que l'on a AUJOURD'HUI sont conditionnés par ceux que l'on a pas pu faire avant. Donc dire, une femme qui veut faire des sciences, elle est bien mignonne, mais elle peut, si elle n'en fait pas c'est qu'elle ne veut pas en faire... Bah non. Ça ne marche pas. Parce que les choix d'orientation on les fait pas quand on est une femme, on les fait quand on est encore une gamine sous la coupe de papa maman, des profs etc. Et que les choix vers lesquels on nous oriente ne sont pas forcément les meilleurs choix pour nous. Et que les filles, bien que statistiquement ÉGALES dans les matières scientifiques avec les garçons, ne se SENTENT PAS CAPABLE d'aller en S. Elles ne l'ont pas inventé toutes seules, on leur a mis dans la tête que les maths c'étaient trop dures pour elles, même si elles s'en sortent pour le moment, quand ça deviendra plus compliqué elles ne pourront pas y arriver. Donc elles changent de voie et vont vers les matières littéraires où après le bac il y aura moins de débouchés, moins de perspectives d'avenir et des salaires de misère. Mais elles l'auront choisis !

Et tu as regardé récemment les noms se trouvant au Panthéon ? Sérieux si ça c'est pas l'exemple le plus criant que les femmes ne sont pas les bienvenues et sont clairement illégitime dans les sciences et la littérature ! DEUX femmes au panthéon, une parce que son mari voulait être enterré avec, donc qui n'est pas au panthéon pour ses mérites propres, et la seconde : MARIE CURIE. Et d'ailleurs son nom n'a même pas été ajoutée sur l'écriteau à l'entrée principale. Leçon à retenir : pour que les mérites d'une femme soient reconnus elle doit faire deux fois mieux que n'importe quel homme. Et oui, Marie Curie c'est DEUX prix Nobel, seule et UNIQUE scientifique, hommes et femmes confondus, à avoir eu deux prix Nobel dans deux domaines scientifiques distincts. Mais sinon si les femmes n'y arrivent pas, c'est qu'elles ne s'y mettent pas à fond. La vérité c'est qu'on exige de la femme quelle prouve ses compétences avant de lui donner les clés de son ascension alors qu'on présume de l'homme qu'il sera compétent avant même qu'il n'ait fait ses preuves. Ça vaut pour les sciences, ça vaut pour la littérature, ça vaut encore plus pour la politique. Personnellement je trouve ça plus sain de devoir faire ses preuves, mais qu'on ait le même niveau d'exigence pour les hommes...

Les choses changent c'est certain. Mais depuis quand exactement ? Depuis quand on se pose la question de savoir si lire des contes de princesses qui attendent le prince charmant en haut d'une tour au lieu de trouver un moyen ingénieux de s'en sortir toute seule, n'ont pas un impacte sur la façon dont les filles appréhendent le monde ? Mais est-ce qu'un choix est vraiment un choix lorsque tout ce que l'on t'a inculqué, tout ce que tu as appris, tout ce que tu sais et tout ce que tu crois être t'indiquent que c'est là le seul choix que tu ai vraiment ? cf. Thomas More sur les pauvres, un voleur ne vole pas par choix, si le peuple ne reçoit aucune instruction et vie dans la misère quelle autre conclusion pourrait on en tirer si ce n'est que l’État fabrique des voleurs pour ensuite les punir ? Bah voilà, notre muselière à nous ça a été d'être une gentille fille puis ensuite une "bonne mère". Elisabeth Badinter dit que l' "instinct maternel" c'est la nouvelle trouvaille pour empêcher les femmes d'évoluer. On ramène la femme au devoir de nourrice, si elle ne le fait pas elle n'est pas quelqu'un de bien, si elle ne se consacre pas corps et âme à ses enfants elle est une mauvaise personne, pire une mauvaise mère. En utilisant un vocabulaire rapprochant la femme de l'animal "instinct maternel", regardé les femelles comment elles se comportent avec leur petit, bah on essaye par la science en l’occurrence d'enfermer la femme dans un schéma biologique dont elle ne peut pas s'extraire. Tu es une femme donc tu as cet instinct, l'homme ne peut pas prendre ta place même s'il le voulait. Qu'est-ce qu'on peut nous bourrer le mou avec ces conneries !!!

Mais aujourd'hui que l'on en parle beaucoup, il y a des anti-féministes qui agitent le drapeau de l'horrible "théorie du genre" qui vient tout droit des états-unis et va détruire le monde tel qu'on le connait ! La différence des sexes existent et elle est nécessaire et il faut surtout être en accord avec ce que notre sexe nous prédispose !!! Pfff

Le gros problème aussi, c'est qu'il n'y a pas que les mentalités, si seulement. Il y a aussi les structures qui sont imprégnés du patriarcat. La femme n'est là que pour rapporter un salaire d'appoint... il y a peu on était légalement moins rémunérés que les hommes. Et c'était parfaitement normale. Mais si les mentalités évoluent, les systèmes eux évoluent beaucoup plus lentement. Pourquoi un bon travailleur est un travailleur qui reste au travail le plus longtemps possible ??? Si on était dans un système de valeur anglosaxon on vous dirait qu'un salarié qui a besoin de rester au travail jusqu'à 20h est un salarié inefficace pendant sa journée ! Dans la mesure où un salarié n'est vraiment productif qu'environ 4h par jour, bah autant qu'il rentre chez lui le reste du temps et qu'il soit moins stressés. Ça permettrai surtout de pouvoir aller chercher les gosses à la sortie de l'école sans avoir de remarques du patron.

Mais il y a pire. Actuellement, seule la femme bénéficient d'un véritable congé au moment de la naissance de l'enfant. Elle est la seule à s'arrêter de travailler. C'est donc uniquement les femmes qui font peser un risque pour l'entreprise : risque de départ pendant x mois, risque de pas trouver un remplacement, risque de revenir qu'à temps partiel, etc. Les hommes ne sont pas impactés du tout, au contraire c'est le moment où la carrière des hommes fait un bond !
Hypothèse, je travail, j'ai bientôt la trentaine, je veux un enfant. Et bien on ne me laisse qu'un choix : soit je renonce à faire un enfant, soit je serais à l'écart de mon boulot au minimum 16 semaines. Certes il est possible de retourner travailler plus tôt, mais pas dans notre société actuelle où il faut réserver une place en crèche avant même la conception du gosse, et où les nounous sont blinder des le début de l'année et pas disponible pour prendre un enfant comme ça au pied lever. Il faudrait avoir la nounou avant l'arrivée de l'enfant là aussi. Donc, 16 semaines. Pourquoi mon mec n'est pas là ? Parce que la LOI ne lui permet pas d'être là. Moi j'ai envie de reprendre le boulot tout de suite, lui a envie de prendre un congé rémunéré de 16 semaines à ma place, et bah il ne peut pas. Pourquoi ? Parce que la société dans son ensemble m'oblige à rester à la maison en me faisant miroiter que je vais aimer ça ! Mais concrètement on n'a pas le choix. Ni lui, ni moi.

ps : PifPaf, I loVe yOu
Dernière édition par Linoa le Dim 17 Mar 2013 13:37, édité 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
LinoaFemme
Souverain
Souverain
 
Messages: 2214
Inscription: Mar 15 Jan 2008 15:26
Ville: Bordeaux
Année d'étude: Padawan

Re: Vous voyez, ce n'est pas de la mauvaise volonté...

Messagepar Magnolia le Dim 17 Mar 2013 12:24

Moi je vous love toutes les deux.
Avatar de l’utilisateur
MagnoliaFemme
Salomon
Salomon
 
Messages: 859
Inscription: Mar 11 Nov 2008 18:12
Ville: Bordeaux
Année d'étude: Doctorat

Re: Vous voyez, ce n'est pas de la mauvaise volonté...

Messagepar Pifpaf le Lutin le Lun 18 Mar 2013 18:09

Tant d'amour, ça m'émeut :)

Allez, une dernière pour la route:
quand l'Union européenne décide d'encourager les filles à faire des sciences, ça donne ça: http://www.youtube.com/watch?v=g032MPrSjFA
On n'est pas sorti de l'auberge...
Si vous avez été déçu par le Super, essayez donc le Génial! Le Génial, c'est Super!
(attention aux coups de pompe)
Avatar de l’utilisateur
Pifpaf le LutinFemme
Balthazar
Balthazar
 
Messages: 392
Inscription: Dim 28 Déc 2008 13:13
Ville: Bordeaux
Année d'étude: Master 2 Droit du travail et de la protection sociale (2012 2013)

Re: Vous voyez, ce n'est pas de la mauvaise volonté...

Messagepar Linoa le Lun 18 Mar 2013 18:47

T'inquiète, ya eu la parodie faites par des scientifiquEs : http://www.rue89.com/rue69/zapnet/2012/ ... lue-237798

Et pour un SPOILER de the big bang theory à l'occasion de la journée de la femme : https://www.youtube.com/watch?v=QDdrnacKumg
La partie qui nous intéresse est à 1'21 !
Avatar de l’utilisateur
LinoaFemme
Souverain
Souverain
 
Messages: 2214
Inscription: Mar 15 Jan 2008 15:26
Ville: Bordeaux
Année d'étude: Padawan

Re: Vous voyez, ce n'est pas de la mauvaise volonté...

Messagepar Eric le Jeu 21 Mar 2013 14:23

Regardez les filles dans l'amphi et analysez objectivement si ce clip n'est pas bien étudié pour leur communiquer le gout des sciences...
"La meilleure façon de connaître, c'est de tester..."
Avatar de l’utilisateur
EricNon spécifié
Salomon
Salomon
 
Messages: 960
Inscription: Sam 8 Déc 2007 18:10
Ville: Bordeaux
Année d'étude: M2 Droit et Gestion de Patrimoine Privé

Re: Vous voyez, ce n'est pas de la mauvaise volonté...

Messagepar Pifpaf le Lutin le Jeu 21 Mar 2013 16:22

Faire des sciences ce n'est pas avoir une taille mannequin, porter des louboutins, allumer les mecs qui font du microscopes et fabriquer des rouges à lèvres.
Ce clip ne fait que l'apologie de la femme fatale. Ce clip ne décrit absolument rien de ce que c'est que faire des sciences.
En l'occurrence, si ce clip avait le malheur d'attirer des filles en sciences, elles choisiront cette voie pour de mauvaises raisons et seront déçues.
Si vous avez été déçu par le Super, essayez donc le Génial! Le Génial, c'est Super!
(attention aux coups de pompe)
Avatar de l’utilisateur
Pifpaf le LutinFemme
Balthazar
Balthazar
 
Messages: 392
Inscription: Dim 28 Déc 2008 13:13
Ville: Bordeaux
Année d'étude: Master 2 Droit du travail et de la protection sociale (2012 2013)

Re: Vous voyez, ce n'est pas de la mauvaise volonté...

Messagepar Calypso le Jeu 21 Mar 2013 20:00

Pifpaf le Lutin a écrit:Faire des sciences ce n'est pas avoir une taille mannequin, porter des louboutins, allumer les mecs qui font du microscopes et fabriquer des rouges à lèvres.
Ce clip ne fait que l'apologie de la femme fatale. Ce clip ne décrit absolument rien de ce que c'est que faire des sciences.
En l'occurrence, si ce clip avait le malheur d'attirer des filles en sciences, elles choisiront cette voie pour de mauvaises raisons et seront déçues.


Non, pour porter des louboutins, faut faire droit !
*Petit frère est enfin né!*
"Tout le monde veut devnir un cat...parce-qu'un chat quand il est cat retooombe sur ses pattes !"
Avatar de l’utilisateur
CalypsoNon spécifié
Souverain
Souverain
 
Messages: 1297
Inscription: Mar 19 Fév 2008 18:50
Ville: Bordeaux
Année d'étude: M1 Pénal 2011, M2 2012, IEJ prépa CRFPA

Re: Vous voyez, ce n'est pas de la mauvaise volonté...

Messagepar Pifpaf le Lutin le Jeu 21 Mar 2013 20:20

Calypso a écrit:Non, pour porter des louboutins, faut faire droit !


Ah merde! J'ai pas le bon profil!
Si vous avez été déçu par le Super, essayez donc le Génial! Le Génial, c'est Super!
(attention aux coups de pompe)
Avatar de l’utilisateur
Pifpaf le LutinFemme
Balthazar
Balthazar
 
Messages: 392
Inscription: Dim 28 Déc 2008 13:13
Ville: Bordeaux
Année d'étude: Master 2 Droit du travail et de la protection sociale (2012 2013)

Re: Vous voyez, ce n'est pas de la mauvaise volonté...

Messagepar Linoa le Ven 22 Mar 2013 11:11

Regardez les filles dans l'amphi et analysez objectivement si ce clip n'est pas bien étudié pour leur communiquer le gout des sciences...


Et à ton avis ces filles sont en Droit parce que c'est glamour et qu'on leur a proposé un code dalloz avec un rouge à lèvre en cadeau pour les motiver ?

Depuis quand, parce qu'une personne s'habille d'une certaine manière, se maquille, cela résume ses centres d'intérêts et ses motivations ? J'ai envie de dire d'autant plus pour une femme a qui on met une poupée Barbie dans les mains dès le plus jeune âge, qu'on leur explique qu'il faut se maquiller pour être décente, le fait quel se conforme à ce que la société attend d'elle ne veut pas dire qu'elle a ENVIE de ça ou que cela résume ses centres d'intérêts ...

Par contre j'avoue être très préoccupée en voyant des gamines de 10 ans voire moins dans le tramway avec le sac lonchamp porté le bras plié en deux (et donc parfaitement inutilisable), les talons, le maquillage, le brushing... Non, c'est pas ça l'avenir de la femme. Et je comprend même pas que ce genre de gamine puisse passer les portes de son école ! C'est du devoir des éducateurs (des parents en premier lieu, mais eux sont de plus en plus démissionnaire) que de refuser l'entrée à l'école, au collège voir au lycée au gamine qui se pointe dans une tenue ultra sexualisée. Le temps que ces gamines passent à s'habiller, se maquiller, etc. c'est du temps en moins pour apprendre, pour s'amuser, pour se construire. Et ça c'est très grave. Mais c'est encore la preuve qu'homme et femme ne sont pas du tout égaux et que l'on exige des femmes des choses que l'on exigera jamais des hommes. Et des choses parfaitement futiles, qui leur font perdre un temps monstrueux et qui les détournent de ce qui compte vraiment.
Avatar de l’utilisateur
LinoaFemme
Souverain
Souverain
 
Messages: 2214
Inscription: Mar 15 Jan 2008 15:26
Ville: Bordeaux
Année d'étude: Padawan

Re: Vous voyez, ce n'est pas de la mauvaise volonté...

Messagepar Eric le Ven 22 Mar 2013 15:24

Moi j'ai une autre piste. Toutes les personnes sont des victimes du businness.
Dans le monde d'aujourd'hui il n'y a plus que des clients, des consommateurs, des employés, des comptes en banque et c'est tout.

Alors pourquoi ces codes pour enfermer un tel ou un autre dans une catégorie?
Ca n'est pas le fruit de l'homme, mais de cette machine qui ne comprend pas l'individu, qui ne l'accepte dans sa complexité et qui le simplifie à l’extrême. Si on ne peut pas mettre des catégories pour les gens alors comment leur faire des pubs adaptées, comment viser quand on ne sait pas ce qui est la cible?

Le système impose des codes ou alors le système se nourrit de ces codes..

L'oeuf ou la poule?

Peu importe en fait.

Pour ma part, je suis content que les filles s'habillent d'une façon sexualisée. Parce que ça me donne envie de me reproduire avec elles.
J'aime quand ma copine est sexy parce que ça m'excite. Et inversement pour elle. Et c'est pas du tout un truc de petite fille de compte de fée etc. Non c'est totalement primaire. C'est du sexe. Et je ne pense pas que le sexe soit un choix. Après sur la question de savoir si c'est parce que l'on a été éduqué comme ceci ou cela franchement aucune idée. Mais si c'est le cas alors cela veut dire que les orientations sexuelles sont influençables (dangereux je crois comme idée).


Elle est en droit social et gestion des ressources humaines. Il n'y a pas longtemps je me suis prêté à une petite mise en scène avec sa promo pour illustrer un truc sur les renvois abusifs je crois. Je devais jouer le serveur qui portait une jupe. Effectivement pourquoi doit il y avoir une différence d'acceptation?

Pourquoi est ce que un homme qui s'habille comme une femme cela nous choque?
(Parce que j'aurais du mal a vous croire si vous me dites qu'un homme habillé en tailleur de façon très sérieux cela ne vous choquerait pas.)

Finalement si on regarde certaines tribus ils vivent presque nu et pourtant il y a une différence entre homme et femme.

Dans la nature il y a des complémentarités il y a des différences. L'homme et la femme ne sont pas pareils. Maintenant la question de l'un victime de l'autre franchement...

Ce qui est drôle d'ailleurs c'est que pour les décisions importantes dans un couple, souvent l'homme demandera à sa femme et au final c'est souvent la femme qui est maitresse des décisions. Y a-t-il une victime dans l'histoire?


Ou alors peut être que c'est ce concept de domination qui dérange. Pourtant en grande majorité cela existe qu'on le veuille ou non.
Beaucoup de gens ont besoin de dominer et beaucoup ont besoin d'être dominés.
Je suis curieux de connaitre la proportion de femmes qui aiment dominer, dans la vie privée, dans la vie professionnelle, au lit.

Pour ce qui est du clip, peut être qu'il faut voir cela comme une distraction. C'est effrayant pour certaines personnes on dirait que tout dans la vie est très sérieux et que tout doit être ramené à la place de la femme sur terre.

Non mais t'as vu la forme de ce parfum? Atteinte à la femme. T'as vu la personne choisie pour représenter ceci ou cela? Atteinte à la femme. Ce soir ils passent ça a la télé. Atteinte à la femme. Comment ça chérie en levrette? A non, atteinte à la femme.

Faudrait un peu se détendre des fois. Peut être que en fait le clip a aussi pour vocation de dire allo les filles on a BESOIN de vous en science et ça peut être funky/intéressant/ passionnant/ etc même si on sait très bien que vous n'êtes pas débiles et que la science ça n'est pas mesurer le temps de séchage d'un verni à ongles.

Il faudrait rajouter en dessous:

Ceci est un message du mouvement féministe. Femme attention, ne tombe pas dans le panneau que ce clip te tend. La science c'est chiant en vrai et si tu crois que ça a un rapport quelconque avec ce que l'on te montre tu te trompes. Tu as de la chance parce que nous sommes la pour te protéger, tu aurais pu être trompée... (Qui prend qui pour des débiles? Qui se croit supérieur à qui?).

Si ça se trouve il y a des femmes dans l'équipe qui est à l'origine de ce projet. (Oh mon Dieu. Certainement des victimes de l'homme...).
"La meilleure façon de connaître, c'est de tester..."
Avatar de l’utilisateur
EricNon spécifié
Salomon
Salomon
 
Messages: 960
Inscription: Sam 8 Déc 2007 18:10
Ville: Bordeaux
Année d'étude: M2 Droit et Gestion de Patrimoine Privé

Re: Vous voyez, ce n'est pas de la mauvaise volonté...

Messagepar Pifpaf le Lutin le Sam 23 Mar 2013 19:48

Le documentaire intitulé "La domination masculine" se trouve sur youtube:
http://www.youtube.com/watch?v=BCLaC_aHllE

et suivants (en 7 parties)

Le début va certainement te plaire Eric.
Si vous avez été déçu par le Super, essayez donc le Génial! Le Génial, c'est Super!
(attention aux coups de pompe)
Avatar de l’utilisateur
Pifpaf le LutinFemme
Balthazar
Balthazar
 
Messages: 392
Inscription: Dim 28 Déc 2008 13:13
Ville: Bordeaux
Année d'étude: Master 2 Droit du travail et de la protection sociale (2012 2013)

Re: Vous voyez, ce n'est pas de la mauvaise volonté...

Messagepar Eric le Mar 26 Mar 2013 23:42

Je suis un peu occupé en ce moment. (Dernier partiels de ma vie ^^).
Et ensuite je vais être assez pris niveau temps par mon boulot mais je vais essayer de mater ça en mangeant.

J'ai vite fait zappé 2-3 minutes de la première partie. Ca m'a fait rire le truc des jouets.
Vous serez heureuses alors d'apprendre que je n'achète que des jouets totalement neutre à ma petite nièce. (Et en bois pas en plastique made in china, mais ça c'est un autre débat).

Ceci dit je suis un peu sceptique là dessus par simple constatation et expérience.
Une fille élevée sans cliché Barbie mais plutôt comme un garçon, qui est fan de jeux vidéos plutôt typés masculins, qui aime les bagnoles, etc
Et qui au final trouve ridicule qu'une femme veuille en permanence faire comme l'homme dans tous les domaines (et inversement) ça existe.

Et puis alors l'argument des jouets etc dans des coins du monde où il n'y a pas d'électricité, non mais allo...

Au fait encore un petit commentaire histoire de continuer à faire le gros chieur.

Imaginons que les hommes réalisent que ok la femme est ce qu'elle est parce qu'on veut l'enfermer dans ce rôle etc. Personnellement je ne changerai pas ma façon de voir les choses parce que j'aime la femme telle qu'elle est à l'heure actuelle. Dans ce cas je dis qu'il faut absolument continuer d'agir de cette façon. Et si de femmes ne sont pas contentes parce que ça ne leur convient pas et bien dommage pour elles mais ça ne me fait ni chaud ni froid. J'ai envie de dire que ce n'est pas mon problème et qu'il y a des sujets bien plus importants sur terre...

Ensuite et la c'est vraiment très ciblé comme exemple mais je trouve parfois ridicule que l'on veuille faire de l'égalité à outrance.
Exemple pour les pompier, ou pour l'armée. (Encore que je suis contre le concept d'armée mais bon).
Vous imaginez un peu la situation?
Une équipe avec moitié homme moitié femme?
Bon alors la répartition des rôle pour porter les blessés hors des flemmes?
Ah et bien désolé monsieur mais comme il fallait une égalité parfaite et bien vous allez rester mourir ici parce que perso je ne peux pas vous porter...
Et a l'armée on leurs dit quoi aux soldats d'élites? Aux soldats dans les sous-marins loin de leur femme etc. Bon alors la moitié de l'équipe ce sera des femmes...
Ouiiiiiiiii. Bon courage.

Non mais soyons sérieux. D'accord Barbie n'est pas le monde, mais Lara Croft ou Xena la guerrière non plus. A un moment faut regarder la vérité en face.
"La meilleure façon de connaître, c'est de tester..."
Avatar de l’utilisateur
EricNon spécifié
Salomon
Salomon
 
Messages: 960
Inscription: Sam 8 Déc 2007 18:10
Ville: Bordeaux
Année d'étude: M2 Droit et Gestion de Patrimoine Privé

Re: Vous voyez, ce n'est pas de la mauvaise volonté...

Messagepar Linoa le Mer 27 Mar 2013 12:10

En même temps personne n'a demandé du 50-50 partout ! Mais 50-50 (environ) là où ce serait déjà possible ce serait pas mal. 60% des diplomées de second cycles sont des femmes et pourtant elles ne représentent que 36% des cadres. Fonction publique pareil, elle est très majoritairement féminine, en particulier hospitalière et éducation nationale et pourtant tous les postes du haut de l'échelle sont occupés par des hommes. C'est pareil dans la magistrature dans une moindre mesure.

Dans les concours où les femmes se présentent très majoritairement plus que les hommes, on s'apperçoit que l'équilibre H/F est revenu comme par magie après les oraux. Cf. ENM, inspection du travail, etc. Par contre, on ne retrouve pas de tel bonus sexué dans les concours à majorité plus masculine. Donc la discrimination positive faudrait qu'elle se fasse dans les deux sens...

Et puis c'est au niveau politique aussi, ce serait pas mal de faire de la place à la diversité... Je sais pas si vous avez vu la gueule des 50 plus hauts postes des instances économiques de l'europe (ca circule sur facebook) : QUE des hommes, blancs, 60 ans, valide, ... Je ne sais pas si les femmes, les noirs/arabe/asiatique, les handicapés sont trop incompétents pour être à des postes décisionnaires, mais en attendant on sait qui plante la zone euro, tous seuls dans leur coin !

Pas besoin de regarder très loin pour voir la discrimination : 60% de femme en licence de droit, quelque chose comme 50% en doctorat et en maitre de conf, boum 20% prof ! Cherchez erreur !

Si tu préfères la femme telle qu'elle est aujourd'hui ca tombe bien, il y en a plein en stock prêtes à te sacrifier docilement leur vie si tu le leur demande. C'est pas ça qui manque. Pour les autres ce n'est pas "dommage", elles auront juste la responsabilité de trouver un mec suffisamment bien pour les accepter tels quelles sont. Ça existe, ils sont mêmes de plus en plus nombreux ! Et puis sinon on peut chercher un modèle féminin si on n' est pas sectaire.
Avatar de l’utilisateur
LinoaFemme
Souverain
Souverain
 
Messages: 2214
Inscription: Mar 15 Jan 2008 15:26
Ville: Bordeaux
Année d'étude: Padawan

PrécédenteSuivante

Retourner vers Bla-bla

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 6 invités