Les professeurs refusent qu'on partage leurs cours sur faceb

Re: Les professeurs refusent qu'on partage leurs cours sur f

Messagepar Bren le Dim 11 Nov 2012 06:18

N'empêche, Caramel, ta réflexion est intéressante :-)

Calypso : je te rejoins sur le fait que se limiter aux pertes financières que l'on peut tirer de cet évènement montre bien un conditionnement malheureux... M'enfin j'ai envie de te dire que devant un juge, ce genre de chose se réglerait en partie par une évaluation du préjudice subi qui serait ensuite remplacé par des dommages et intérêts : en droit même pratiquement tout se monnaye, il ne faut pas s'étonner si ça devient un réflexe de société après...

Je rejoins globalement Nikopole perso
Les professeurs font un travail remarquables, et nous ne pouvons que nous féliciter d'avoir des cours d'aussi bonne qualité

Pour autant, le partage des cours n'est pas tant un drame que soit : c'est utilisé la plupart du temps de manière exceptionnelle par les étudiants, pour compenser une absence voir pour partager les contenus

Tous savent qu'il est beaucoup plus efficace de venir directement écouter le prof, noter ce qu'il nous semble le plus important, de la manière dont on comprendra le mieux
Relire les prises de notes d'un autre n'est pas toujours simple

Franchement, je pense que les étudiants qui ne vont pas en cours du tout et pompent intégralement celui des autres alors qu'ils auraient le temps d'y aller ne constituent qu'une part vraiment marginale des amphis :-)

Qui plus est, ces groupes facebook ont de réels intérêts : les étudiants ne font pas qu'y poster les cours, ils y posent aussi des questions de fond aux personnes de leur promo
S'en suivent des débats concernant les TD, ou il est rare de voir une idée dominer les autres, mais fréquent de voir des échanges constructifs qui font avancer la réflexion des participants
De réels échanges participatifs qui à mon sens, pédagogiquement, valent beaucoup
Le genre de chose qu'on aimerait plus voir en TD, mais qui est actuellement limité par le nombre de personnes dans chaque groupe et la limite de temps

Mais là je m'écarte un peu du sujet originel :-)

Pour finir, je répète ma première phrase : énormément de "grandes" universités mettent à disposition leurs cours sur internet, et ce gratuitement et pour tous
Pourquoi ce qui ne pose pas problème chez eux pose problème chez nous ? Ne devrions nous pas laisser quiconque souhaite s'instruire pouvoir accéder à ce savoir ?
Avatar de l’utilisateur
BrenHomme
Frontignan
Frontignan
 
Messages: 15
Inscription: Mer 31 Oct 2012 22:25
Ville: Bordeaux
Année d'étude: Licence 2 (série 2) Droit

Re: Les professeurs refusent qu'on partage leurs cours sur f

Messagepar Magnolia le Dim 11 Nov 2012 11:17

Bren a écrit:
Pour finir, je répète ma première phrase : énormément de "grandes" universités mettent à disposition leurs cours sur internet, et ce gratuitement et pour tous
Pourquoi ce qui ne pose pas problème chez eux pose problème chez nous ? Ne devrions nous pas laisser quiconque souhaite s'instruire pouvoir accéder à ce savoir ?


J'en profite. Pour ceux qui s'interrogent sur le système universitaire français et les différences avec d'autres, un livre qui peut être intéressant : "la Cuisine du Droit", de Christophe Jamin. Il est disponible à la grande BU et à la BU de Recherche Histoire.
Ca peut sembler éloigné du sujet de la PI (il y parle de la création de l'Ecole de Droit au sein de Sciences Po) mais honnêtement, ça fait vraiment réfléchir sur le système français et ça permet d'aborder ce genre de questions différemment.

Je suis absolument opposée au vol de PI et je suis consciente du travail énorme fourni par certains profs pour faire un vrai cours. A un moment, j'étais même farouchement convaincue de l'utilité absolue d'assister à tous les cours. Ben plus ça va, plus je mets de l'eau dans mon vin sur ce dernier point.
J'ai eu beaucoup de chance, j'ai eu de très bons professeurs que j'aimerais remercier. Toutefois, on peut pas dire que l'aspect magistral et le format amphi incite à la discussion.
Donc du coup vraie question : quelle est la différence entre un cours classique fait par un professeur "classique" et une visioconférence? Oui, on peut poser des questions à l'intercours.... Ca concerne donc 1% des étudiants. Et pour le reste?
Est-ce que des visioconférences accessibles en ligne ne permettraient pas de dégager du temps pour faire autre chose (avec les profs évidemment) que d'être assis sur des bancs à gober pendant deux ou quatre heures?

Et pour le reste? Pas de provocation, je m'interroge, d'autant plus que ce sujet de l'enseignement me tient particulièrement à coeur.
Avatar de l’utilisateur
MagnoliaFemme
Salomon
Salomon
 
Messages: 859
Inscription: Mar 11 Nov 2008 19:12
Ville: Bordeaux
Année d'étude: Doctorat

Re: Les professeurs refusent qu'on partage leurs cours sur f

Messagepar Nikopole le Dim 11 Nov 2012 12:37

Qui plus est, ces groupes facebook ont de réels intérêts : les étudiants ne font pas qu'y poster les cours, ils y posent aussi des questions de fond aux personnes de leur promo
S'en suivent des débats concernant les TD, ou il est rare de voir une idée dominer les autres, mais fréquent de voir des échanges constructifs qui font avancer la réflexion des participants
De réels échanges participatifs qui à mon sens, pédagogiquement, valent beaucoup
.
Exactement. Je prends l'exemple avec le groupe de partage L1, finalement les cours ne profitent pratiquement qu'à ceux qui ont du mal à tout prendre en note quand le prof' va trop vite, et qui complètent donc leurs cours ; la quantité de gens qui prennent les cours parce qu'ils ne viennent pas amphi' est négligeable, et dans ceux la on rajoute les malades chroniques et ceux qui bossent toute la semaine.
80% du rôle de ce groupe est la réponse à diverses questions, interrogations, des débats d'idées uniquement centrés sur le droit où l'on confronte nos opinions, et qui sont extrêmement instructifs car chacun apporte sa vision ou son interprétation de la question. Bref, réduire ces groupes à une simple plateforme de cours est une grosse erreur. D'autant plus qu'il est absolument utile, considérant le temps de réponse par mail des chargés de TD (qui sont occupés, je sais bien).

Du reste, et là je rejoins pruny, est-il vraiment justifié de cracher sur des systèmes de visio' ou autre ? J'ai également des prof' que j'apprécie énormément, mais n'allons pas me parler du "lien humain entre prof' et étudiants" généré par les cours magistraux comme argument. On arrive, on s'assoit, on gratte pendant 2h et on repart ; je peux tout aussi bien le faire derrière mon écran. Je prends l'exemple de certaines facs outre-atlantique où tous les cours sont mis en lignes gratuitement mais qui organisent des sessions (que l'on pourrait assimiler à nos TD) entre étudiants en petits groupes et les profs obligatoires où l'on discute du cours, le précise, débat autour de telle ou telle notion.

Maintenant, je voudrai poser une question à la partie adverse ( :p ) : pourquoi mes professeurs, en début d'année, ont-ils avoué eux même que l'apprentissage du droit en France était dépassé, figé et "vieux jeu" ?
C'est que, à un moment, tout le monde est conscient du même problème.
Si tu ne veux pas perdre, ne va pas jusqu'au tribunal.
Avatar de l’utilisateur
NikopoleHomme
Magnum
Magnum
 
Messages: 94
Inscription: Sam 7 Juil 2012 20:43
Ville: Pessac
Année d'étude: M1 Droit des affaires

Re: Les professeurs refusent qu'on partage leurs cours sur f

Messagepar Bren le Dim 11 Nov 2012 13:57

Pour compléter l'aparté de Pruny au passage, une conférence est donnée demain autour de cet ouvrage de Christophe Jamin "La cuisine du droit" et sur l'enseignement du Droit en France

Plus d'infos ici : http://www.u-bordeaux4.fr/info/?contentId=51263

NB : Je n'ai personnellement pas le temps d'y aller malheureusement, alors que c'est un sujet qui me touche beaucoup
Si l'un d'entre vous y va, je veux bien un compte rendu ! :D
Avatar de l’utilisateur
BrenHomme
Frontignan
Frontignan
 
Messages: 15
Inscription: Mer 31 Oct 2012 22:25
Ville: Bordeaux
Année d'étude: Licence 2 (série 2) Droit

Re: Les professeurs refusent qu'on partage leurs cours sur f

Messagepar Linoa le Dim 11 Nov 2012 14:50

Puisque parler de respect du professeur et de son cours semble être de la condescendance à peine voilée de ma part, laisse moi finir de lever le voile.

Nikopole : Du reste, jamais dans le règlement intérieur de l'Université il n'a été fait mention d'une telle interdiction.

Linoa : Le règlement de l'Université n'interdit pas non plus de tuer ton professeur, est-ce que ce serait parce que le meurtre est autorisé au sein de l'université ?

Nikopole : Donc, si je comprends bien, tu places sur la même échelle le fait de partager des cours et l'homicide volontaire ? J'ai quelques doutes.


Réponse, non tu ne comprends pas bien. J'essayais avec un raisonnement par l'absurde de te faire ouvrir les yeux sur ce qu'est la hiérarchie des normes. Que pour sanctionner le meurtre il n'y a pas besoin que le règlement de l'Université le prévoit. Et bien c'est pareil pour la protection des œuvres littéraires, la loi les protège, nul besoin que l'Université retranscrive la loi dans son règlement intérieur pour pouvoir en garantir son application.

Nikopole : On paye la faculté en début d'année, les cours sont donnés en amphi' de façon libre par le professeur ; ce ne sont pas des cours qu'il vend, donc les partager n’entraîne aucune perte d'argent pour lui.

Linoa : Tu payes peut-être la faculté en début d'année, mais les 200 euros que tu verses ne couvrent pas du tout le prix de tes études. Donc non, en payant tes frais de scolarité tu ne te payes pas un prof, mais éventuellement une micro partie du chauffage de la salle dans laquelle tu l'écoutes.

Nikopole : Il ne me semble pas avoir dit que les frais d'inscription payaient les profs. Ma réflexion partait surtout sur le fait que si des gens payent la fac' et qu'ils ne viennent pas en cours, c'est leur problème.


Tu remarqueras que ta seconde intervention n'a rien à voir avec la première. Ensuite, je maintiens, et précise : le paiement de tes frais de scolarité ne te donne aucun droit sur le cours qui t'aura été dispensé. Autrement dit, qu'il y ait ou non un préjudice vis à vis du professeur qui a dicté le cours, on s'en contre-fiche, le cours ne t'appartiens pas. Tu ne peux pas le partager. C'est tout. Si tu le fais, tu en assumes la responsabilité et éventuellement les conséquences.

Je n'ai fait montre d'aucun irrespect, d'autant plus que c'est la réaction excessive de la dite professeur que je critique, et non le travail qu'elle fournit, jusqu'à preuve du contraire.


Alors je sais que c'est condescendant de parler de respect. Mais si un Professeur dit je ne veux pas que mon cours circule sur internet et que le cours circule sur internet entre des personnes qui ne se connaissent même pas entre elles (parce que là on n'est pas dans le cas d'un pote qui dépanne un autre pote, concrètement vous donnez le cours à de parfaits inconnus) : vous ne respectez pas la volonté du Professeur. C'est aussi simple que ça. Et puisque tes parents t'ont appris ce qu'était le respect demande leur de te réexpliquer. Par ailleurs, le "respect" n'est pas non plus une notion subjective contrairement à ce que tu penses, elle est régulièrement utilisée dans les textes de loi, donc on peut légitimement penser que c'est une notion juridique. Je te conseil de lire la définition qu'en donne le Cornu pour plus de détail.

Ensuite, il ne t'es pas venu à l'esprit que si le professeur interdisait la diffusion de son cours c'était pour une bonne raison ? Par exemple, il est sous contrat avec un éditeur pour la publication d'un manuel et l'éditeur lui interdit de diffuser ses cours en ligne parce que cela ferait de la concurrence à son propre manuel.
Ou dans une autre mesure, que la diffusion d'un cours pris en prise de note par un étudiant lambda, avec des fautes, des erreurs, des trous seraient une mauvaise image que vous donneriez du professeur et de son cours et donc de son manuel si des gens extérieurs à l'Université venait à tomber dessus. Quelle autre précision y aurait-il sur le cours que : Droit des obligations par Monsieur ou Madame Le professeur X ? Ils peuvent légitimement ne pas vouloir qu'un texte truffé de fautes soit diffusé avec leur nom dessus.

Ensuite, sur la comparaison entre un Professeur français et ses homologues américains... elle est tout à fait HORS de propos. Puisque le fric vous intéresse tant que ça, je vous rappel donc qu'un professeur d'université en France débute à 3500 euros brut (même pas net), alors qu'un professeur américain, en moyenne touche 60 000 dollars par mois (cela varie de 1 à 10).

Maintenant que l'on m'explique pourquoi les facultés de sciences humaines sont pointées du doigt pour leur manque total d'encadrement et comment cela pourrait être compatible avec une mise en place de cours en ligne ?
Alors je suis d'accord, c'est très intéressant d'avoir des cours en ligne, d'ailleurs si vous vous intéressiez un tant soit peu à ce que fait votre fac vous remarqueriez que dans l'ENT vous avez l'université numérique qui diffuse des vidéos de cours disponibles 24/24. La différence, ce n'est pas le cours de votre Professeur et ces cours sont là pour avoir un complément d'information.

Pour ce qui est de ce que t'ont dit "TES" professeurs, déjà je suis étonnée qu'ils soient plusieurs à l'avoir dit, et j'espère que tu n'es pas en train de NOUS demander de parler en leur nom ou de t'expliquer le fond de leur pensée ? Parce que honnêtement, j'en ai pas la moindre idée !
D'ailleurs vieillot, figé et vieux jeu par rapport à qui ou à quoi ? Vous n'arrêtez pas de comparer avec les universités américaines : mais 1. Nous n'avons pas les moyens ni les mêmes valeurs. Et 2. forcément c'est facile d'être plus dynamique quand ce sont en partie les juges de la Cour suprême qui font la loi. Forcément c'est plus d'actualité que notre code civil de 1804.

Edit : Je sais que ça ne compte pas, mais je ne suis pas d'accord avec la remarque sur les chargés de TD qui ne répondent pas ou tard aux mails. Personnellement je répond dans la minute si j'ai l'information, dans les 2-3h sinon et très très rarement dans la journée si vraiment je n'étais pas disponible. Et on est beaucoup dans ce cas.
Et pour la très grande majorité d'entre nous, nous ne disposons pas du cours du professeur pour préparer les TD.
Avatar de l’utilisateur
LinoaFemme
Souverain
Souverain
 
Messages: 2214
Inscription: Mar 15 Jan 2008 16:26
Ville: Bordeaux
Année d'étude: Padawan

Re: Les professeurs refusent qu'on partage leurs cours sur f

Messagepar Philippe le Dim 11 Nov 2012 15:31

Vos interventions sont toutes très intéressantes. Toutefois - et vous excuserez ma psychorigidité - si vous voulez parler de propriété intellectuelle, d'enseignement du droit, des facs américaines, etc., vous créez un nouveau sujet. Parce que là ça part en live total.
Je ne dis pas que c'est inintéressant, bien au contraire.
Par ailleurs, s'agissant de tel prof ou tel prof a fait ceci ou cela, c'est hors de propos. Du moins, ça a toujours été la politique du forum. Donc à partir de maintenant vous allez vous calmer, y compris sur les allusions indirectes à tel prof ou telle personne (et ça comprend les chargés de TD, pour l'avoir vu dans un autre sujet).
A vrai dire, j'hésite même à fermer ce sujet depuis que vous l'avez commencé.
Avatar de l’utilisateur
PhilippeHomme
Souverain
Souverain
 
Messages: 1032
Inscription: Ven 27 Mar 2009 04:31
Ville: Bordeaux
Année d'étude: .

Re: Les professeurs refusent qu'on partage leurs cours sur f

Messagepar Nikopole le Dim 11 Nov 2012 15:45

Très bien Philippe, tu as raison, ceci prend des proportions quelque peu exagérées.
J'avais préparé un pavé (euphémisme) cinglant, plein de sarcasmes hauts en couleur et d'ironie à l'égard de ma chère adverse Linoa, mais faisons jouer l'intelligence, ne partons pas sur des sentiers qui seraient, au demeurant, indignes de nous.
Bref, parole aux auteurs du sujet initial :judge: .
Si tu ne veux pas perdre, ne va pas jusqu'au tribunal.
Avatar de l’utilisateur
NikopoleHomme
Magnum
Magnum
 
Messages: 94
Inscription: Sam 7 Juil 2012 20:43
Ville: Pessac
Année d'étude: M1 Droit des affaires

Re: Les professeurs refusent qu'on partage leurs cours sur f

Messagepar ladyyam le Dim 11 Nov 2012 21:30

moi perso je pense que cette prof devrait etre contente qu on juge son cours si important qu on cherche absolument à l avoir plutot que de prendre la mouche
ou alors chaque etudiant absent lui enverra un mail pour la faire ch**** pour rattraper le cours et elle l enverra personnellement à chaque étudiant qui fournira un certif médical ou une raison valable
je suis ancienne élève de harvard et les cours les études de cas et meme les thèses des profs sont et ont toujours été en libre service parce qu ils estiment a juste titre que l acces aux connaissances ne devrait pas poser de problème
de plus quand on sollicite un prof ou un chargé de td bien souvent on a rien en réponse
je suis nouvelle en droit, je me suis fendue d un mail tres gentil a un chargé de td pour lui demander une explication supplémentaire en droit international car il n y a pas de code disponible ( forcément) et on ne m a jamais répondu j'ai du me débrouiller à 2 jours du td
de plus j ai écrit a des profs en début d'année si tout le monde s'en souvient pour avoir des infos etc et on ne m a jamais répondu non plus
donc ils sont agrégés c'est sympa c'est mignon mais ils ne sont pas non plus des demi dieux envers qui on commet des sacrilèges ou qu'on ose déranger dans leur repos éternel

il y a meme des profs ( et je ne citerais pas de nom) qui voient que tu descend l amphi a toute vitesse pour leur demander qqch et qui s'empressent de partir précipitamment de la salle et de se noyer dans la masse des étudiants qui attend le cours suivant
il y a aussi les profs pour qui tu te lève a 6h le matin pour un cours à 8h30 et qui se pointent à 9h10
donc que les profs comprennent qu'on a mis en place un système D pour pouvoir suivre une année un tant soi peu normalement
quand à la PI pour le cours de licence ( et je suis en master lol donc meme pas concernée) le cours lui appartient certes mais pas les règles de droit, les règles issues du code ou les jurisprudences sinon a ce moment la les cours de cassations, la maison dalloz et j en passe tout le monde peut se sentir lésé et parler de PI
faire un cours c est dur c est long je suis prof moi meme mais on reprend toujours les idées d'un autre, qu'on remet sous forme de I, II, A, B etc.... elle a pas non plus inventé la matière.... donc voila
tout ca pour dire que ceux qui ne se laissent pas faire ont bien raison et que les profs devraient le comprendre
ce n'est pas parce que les choses sont impossibles que nous n'osons pas... c'est parce que nous n'osons pas qu'elles nous semblent impossible ( Sénèque)
Avatar de l’utilisateur
ladyyamFemme
Magnum
Magnum
 
Messages: 61
Inscription: Ven 11 Mai 2012 01:58
Ville: Bordeaux
Année d'étude: Master 1 DROIT PRIVE

Re: Les professeurs refusent qu'on partage leurs cours sur f

Messagepar Ellion Kayerd le Lun 12 Nov 2012 03:20

L'une des questions que soulève ce sujet, je trouve, c'est aussi de savoir si la manière de faire les cours est la plus adaptée. Mis à part les cours de matières à TD, et une option de temps en temps, un cours en amphi est tout sauf passionnant. C'est épuisant, on ne fait que gratter bêtement (après c'est peut-être parce que je suis un garçon, mais réfléchir à ce que l'on me dit et écrire en même temps, particulièrement quand le sujet me plaît moyennement comme dans beaucoup de petites matières, c'est une épreuve) et on en sort sans rien, à part des lignes sur son cahier/ordi sans se souvenir le soir même de ce qu'on a pu écrire. Or personnellement, venir pour taper, rentrer chez moi et avoir la tête aussi vide qu'avant, ça me donne l'impression d'une perte de temps, j'aurai mieux fait de rester chez moi à faire mes TD.

Je blablate, hein, vu qu'on ne va pas changer le mode de fonctionnement de la fac (d'ailleurs ça me fait penser que plutôt que de parler de sujets qui ont beaucoup de mal à intéresser et mobiliser les élèves, pourquoi les associations étudiantes ne parlent jamais du mode de fonctionnement des cours, pour même ouvrir un débat dessus? Est-ce parce que les conseils où les étudiants sont élus n'ont pas le pouvoir de changer cela? Est-ce parce que je suis passé à côté? Je pose la question innocemment, je précise, je n'en sais vraiment rien). Néanmoins, chaque année, chaque semestre, je tombe sur deux ou trois matières excellentes, ou bien avec un prof excellent où c'est un plaisir de venir assister et que je ne rate qu'en cas de force majeure, et deux ou trois autres, toujours des petites, où je n'arrive plus à m'y traîner au bout de la 3e semaine. Enfin, venir et avoir l'impression de perdre mon temps, c'est un sentiment que je ne supporte pas. Et si je ne réfléchis pas, c'est que j'ai perdu mon temps. Or je suis sûr que ces petites matières, avec un autre mode de fonctionnement, pourraient d'une part être plus intéressantes, et surtout mettre aussi plus en valeur le savoir de ces quelques professeurs qui, malgré leur compétence, n'ont peut-être pas ce qu'il faut pour rendre un cours vivant. Ou bien parce que le système d'amphis bondés et silencieux ne leur permet de n'animer aucun débat.
Je sais qu'il y a énormément de choses à savoir, et que 4h d'amphi par semaine pendant 3 mois dans une matière, presque tous les profs diront je pense que c'est trop court pour nous montrer l'étendue de ce qu'ils doivent nous apprendre. Mais je me demande vraiment s'il ne serait pas préférable de sacrifier du contenu pour plus de vie, et donc plus de réflexion. Par exemple j'ai des souvenirs de discussions et de travaux de TD de mes premières années, mais est-ce que je peux encore citer le contenu des petites matières même du dernier semestre de l'an dernier (même celles où j'ai assisté^^)? Très compliqué. Je ne suis même pas sûr de pouvoir citer toutes mes petites matières de l'an dernier. Et le pire c'est que j'ai l'impression qu'on est tous un peu au courant de ça, non? Soit je me trompe, je suis tout seul à le penser, et je suis une brebis galeuse et je mériterai votre lynchage. Soit on le pense un peu tous, et c'est quand même dommage de laisser ça comme ça.

Enfin bon, on pourrait croire que j'ai digressé largement par rapport au sujet principal, mais c'est parce que la langue de bois m'agace un peu, et que non Nikopole, les échanges de cours ne servent pas à ceux qui ont du mal à noter, ou ceux qui veulent comparer avec le leur ou quoi que ce soit du genre. L'échange sert souvent à ceux qui ne veulent pas venir et qui n'ont rien sous la main, mais qui n'ont pas envie de venir les mains vides en exam. Après, je ne pense pas non plus comme j'ai cru le voir en sous-entendu dans les propos de Linoa que ceux qui ne viennent pas en cours sont assurément des gros branleurs profiteurs des élèves studieux. (voila, comme ça je ne me suis fait que des copains, dans ce débat xD ) Ce que je voulais juste dire ici, c'est que s'il y a cette demande de partages de cours, c'est peut-être aussi parce que le système des cours souffre de défauts, et c'est ce point que j'ai voulu souligner par mon intervention. Je trouve trop souvent que ceux qui ratent des matières trouvent trop d'excuses ou bien s'estiment plus intelligents que tout le monde, et que ceux qui se sont ennuyés pendant des années à ne rien rater s'agacent vite de ceux qui n'ont pas été aussi studieux, et ça empêche souvent le débat sur la question. D'ailleurs je pense que c'est de ce fractionnement que vient la cristallisation de ce débat sur le partage de cours, bien plus que sur des interrogations sur la propriété morale de l'enseignement ou autres petits arguments annexes qui servent surtout, j'ai l'impression, à chipoter.
Avatar de l’utilisateur
Ellion KayerdHomme
Balthazar
Balthazar
 
Messages: 310
Inscription: Dim 3 Jan 2010 02:16
Ville: Pessac
Année d'étude: Master 1 Droit Pénal et carrières judiciaires

Re: Les professeurs refusent qu'on partage leurs cours sur f

Messagepar Linoa le Lun 12 Nov 2012 12:06

Tu seras gentil de ne pas me faire dire ce que je n'ai pas dit. A aucun moment j'ai sous-entendu que les étudiants qui ne viennent pas en cours sont des profiteurs-glandeurs-branleurs. A aucun moment. Il y en a, ça c'est une évidence. Mais je suis pas complètement demeurée, je sais que certains travaillent, je sais que d'autres ont une situation de famille, que d'autres sont malades, ont des proches qui décèdent, ont un handicap, sont étrangers et souhaitent une remise à niveau, etc. Je passe suffisamment de temps à répondre aux mails, à scanner les plaquettes, à envoyer mes corrections ou à refaire de la méthodologie par mail pour m'en rendre compte. Donc t'es gentil, si tu n'as pas de preuve de ce qui se passe dans ma tête, tu t'abstiens de tout commentaire.

Ensuite, je n'ai fait que parler de respect envers le prof qui refuse de donner son cours et des moyens qui ne sont pas ceux d'Harvard ! Ou d'une situation qui ne peux tout simplement pas être comparée à celle des richissimes Universités américaines.

Et juste pour que les choses soient claires, et là c'est plus pour répondre à Ladyyam. Ici aussi tu peux accéder en libre service aux thèses de tes professeurs, tu peux aussi accéder à leur cours lorsqu'ils ont un livre et que la BU a fait l'effort d'en acheter 50 exemplaires.

Quant à ta dernière phrase :
donc voila
tout ca pour dire que ceux qui ne se laissent pas faire ont bien raison et que les profs devraient le comprendre


Déjà il n'y a pas de guerre ouverte entre professeurs et étudiants, du moins pas pour la grande majorité des Profs. Il n'y a donc pas de résistance à mettre en place. Ensuite, bravo pour le mépris des lois. Le prof ne veut pas que son cours finisse sur internet : on s'en tape. Très classe.

A aucun moment vous ne vous êtes dit que ce n'était pas la faute du prof ? Le prof il prépare son cours, il vient vous le donner. Que voudriez-vous qu'il fasse de plus ? Qu'il revienne pour ceux qui n'ont pas pu suivre le cours ?
Le fait est, il y a de plus en plus d'étudiant qui doivent travailler pour faire leurs études. Mais est-ce que c'est la faute du prof s'ils n'arrivent pas à faire les deux? Pourquoi vous demandez pas plutôt aux associations étudiantes de demander la création de cours du soir ? Ou d'un service permettant de pallier, comme le fait la mission handicap, aux absences en raison d'un emploi ? Le prof ne peut pas tout assumer, et si son éditeur veut pas que le cours soit sur polycopié ou qu'il circule sur internet, bah ne vous étonnez pas que ça vous retombe dessus puisque c'est illégal même sans la pression d'un éditeur derrière.

Et sur la grosse blague "le contenu appartient à tout le monde sinon la cour de cassation ou dalloz il demanderait des comptes". Bah euh dalloz c'est la maison Hachette t'inquiètes qu'il doivent en faire des procès en PI et pas qu'un peu. Et si le contenu n'appartient pas au prof, je comprend pas à quoi ils servent ? A peut être à faire le tri parmi les 300 000 textes de lois que tu n'auras pas à te lire pour comprendre un point de droit ? Ou pour sélectionner la jurisprudence qui change vraiment quelque chose à l'application de cette règle de droit ? Non vraiment, ils n'apportent rien.
Avatar de l’utilisateur
LinoaFemme
Souverain
Souverain
 
Messages: 2214
Inscription: Mar 15 Jan 2008 16:26
Ville: Bordeaux
Année d'étude: Padawan

Re: Les professeurs refusent qu'on partage leurs cours sur f

Messagepar Pifpaf le Lutin le Lun 12 Nov 2012 14:01

Certains professeurs sont peut être déçus de ne pas arriver à mobiliser autant de personnes en cours que Johnny lors de ses concerts.
[mode troll off]
Promis, c'est parce que je ne peux plus venir très souvent (connerie de problème de connexion internet) que je me permets cette boutade. :)
Si vous avez été déçu par le Super, essayez donc le Génial! Le Génial, c'est Super!
(attention aux coups de pompe)
Avatar de l’utilisateur
Pifpaf le LutinFemme
Balthazar
Balthazar
 
Messages: 392
Inscription: Dim 28 Déc 2008 14:13
Ville: Bordeaux
Année d'étude: Master 2 Droit du travail et de la protection sociale (2012 2013)

Re: Les professeurs refusent qu'on partage leurs cours sur f

Messagepar ladyyam le Lun 12 Nov 2012 15:35

perso je voulais juste répondre un peu ironiquement et mettre un peu d ambiance sur le forum apres pas mal d absence
maintenant oui c est vrai les profs nous donnent des bouquins de reference, y en a 50 copies à la Bu, jamais dispo et ils conseillent quoi? leurs propres bouquins ou journaux a publication...
rien que pour prendre l exemple d'une matiere, des étudiants payent la fac cher et ont du mal a s en sortir bien que ce ne soit pas mon cas car je travaille et mon copain a un salaire mais je peux comprendre
22 euros le poly imagine t as les 6 matieres du semestre qui font ca sans parler des nouveaux codes a acheter chaque année ca fait cher l addition au final
tout ca pour en td avoir des corrections a l oral et a la va vite, les profs absents et au final tu te sens completement noyée dans la matiere en disant mais oui 400 pages a avaler sans explication mais bien sur!! fingers in the noise!
ou alors qu on nous dise qu on est en fac semi privée et que y a plus de cout que prévu
parce que je suppose qu il y a beaucoup de bouquins bien écrits par des gens plus érudits que moi et heureusement
et quand je prend par matière la liste des bouquins conseillés et que je vois le nom des profs a chaque fois ou de leurs associés en cabinet j appelle ca se faire mousser
et linoa je respecte ton travail, je ne sais pas pour quelle matiere tu es chargé de td mais j aimerai bien qu ils soient tous comme toi alors
moi perso si y avait pas des étudiants sympas pour m expliquer des fois ce que je ne comprend pas ben je l aurais dans l os
pour ceux qui ont eu cours avec moi ce matin jusqu a 10h30 ils ont du encore une fois voir une tarée courir jusqu en bas de l amphi pour chopper la prof et lui demander un truc mais elle a du faire un sortilège de transplanage parce qu elle etait deja plus la...
entre les présentations sulfureuses des profs par eux memes ou leurs appréciations sur le travail des collègues " celui la c est un con" " je fais partie des rares auteurs a soutenir ce point de vue et je sais que j ai toujours raison" ca va 5 minutes aussi..
et que dire des profs qui comme je le disais organisent la pensée en grand A ou B et estiment que wahou ils ont fait du boulot
perso y a une matiere que tout le monde peut retrouver sur le site de l unjf... trait pour trait ce qu on a en cours
et ce cours a été mis en ligne et verifiée par une prof agrégée de montpellier... donc voila ca veut tout dire quoi... donc pour clore ce sujet sur une note humoristique si la prof du début du sujet se sent lesée par la création d un groupe d entraide ( et j apprecie l entraide en temps de crise mais bref ) faites une enveloppe mettez chacun dix euros dedans et allez lui jeter en fin de cours elle se sentira peut etre moins lésée comme ca lol
de toute facon moi qui etait trèèèèèès naive sur la profession d avocat, je vois qu ils courent tous apres du fric des publications ou avoir leur nom dans un bouquin donc apres ce n est pas très compliqué de savoir comment marche le système
perso je continuerai a donner des cours a ceux qui en ont besoin que ca plaise ou non ( en france y a les droits de PI mais y a aussi ce qu on appelle la liberté individuelle je crois)
voilaaaa :)
ce n'est pas parce que les choses sont impossibles que nous n'osons pas... c'est parce que nous n'osons pas qu'elles nous semblent impossible ( Sénèque)
Avatar de l’utilisateur
ladyyamFemme
Magnum
Magnum
 
Messages: 61
Inscription: Ven 11 Mai 2012 01:58
Ville: Bordeaux
Année d'étude: Master 1 DROIT PRIVE

Re: Les professeurs refusent qu'on partage leurs cours sur f

Messagepar Deepack le Lun 12 Nov 2012 15:50

Ouais! vous avez raison! :salut

Allez je rejoins Philippe, ca va trop loin (mépris, incompréhension bornée...).
Avatar de l’utilisateur
DeepackHomme
Fondateur - Admin
Fondateur - Admin
 
Messages: 1973
Inscription: Sam 22 Sep 2007 21:17
Ville: Bordeaux
Année d'étude: Avocat - Diplomé Master 2 droit des affaires

Précédente

Retourner vers La vie à Bordeaux IV

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron