Féminisme et boîte de nuit

Féminisme et boîte de nuit

Messagepar Magnolia le Mar 17 Avr 2012 22:10

J'inaugure un post, j'assume le bide monumental que je risque de me payer :mrgreen:

Voilà. Un des amis râle sur sa page FB en disant :
"Tiens je me demande ce qu'attendent toutes ces féministes pour saisir la HALDE pour tous ces sites, boites de nuit et autre qui font des entrées, abonnements, gratuits pour les filles et payant pour les mecs!! Quand même supposer que sinon ces pauvres petites choses fragiles ne pourraient pas se les payer c'est pas très égalitaire !! ;)"

Je précise évidemment qu'i y a une bonne dose d'ironie là-dessous (et que j'ai son accord pour publier son statut).

Vous en pensez quoi ? Discrimination punissable ? Noble cause ? Je sais pas, un peu des deux ? Topic dont j'ai rien à battre parce que j'ai mes partiels à bosser ?
Avatar de l’utilisateur
MagnoliaFemme
Salomon
Salomon
 
Messages: 859
Inscription: Mar 11 Nov 2008 19:12
Ville: Bordeaux
Année d'étude: Doctorat

Re: Féminisme et boîte de nuit

Messagepar Ana 16 le Mar 17 Avr 2012 22:25

J'avoue quand y réfléchissant deux minutes, pourquoi des entrées gratuites pour les filles et pas pour les mecs ?!?!? Si on se penche du côté du principe d'égalité, rien n'empêche de traiter différemment des personnes qui sont dans des situations différentes. Mais là, même en me creusant un peu la tête, je vois pas en quoi les filles et les mecs seraient dans des situations différentes au regard d'une soirée en boite de nuit ... Donc oui, en effet, "juridiquement parlant", ce n'est pas très égalitaire et peut être discriminatoire ...
Après, personnellement, je n'ai pas d'avis tranché sur la question.

Voilà !!! Tu auras au moins une personne qui se sera pencher sur la question ce soir, après 4 heures de révision, mon cerveau était encore chaud --' !!
Avatar de l’utilisateur
Ana 16Femme
Impérial
Impérial
 
Messages: 135
Inscription: Ven 2 Oct 2009 21:56
Ville: Bordeaux
Année d'étude: Master 2 Droit de la santé

Re: Féminisme et boîte de nuit

Messagepar Deepack le Mer 18 Avr 2012 00:03

ca s'plaide :o

J'vais sortir cette réflexion la prochaine fois que je vais en soirée!

(j'aurai dit pareil que Ana)
Avatar de l’utilisateur
DeepackHomme
Fondateur - Admin
Fondateur - Admin
 
Messages: 1973
Inscription: Sam 22 Sep 2007 21:17
Ville: Bordeaux
Année d'étude: Avocat - Diplomé Master 2 droit des affaires

Re: Féminisme et boîte de nuit

Messagepar Orpheus le Mer 18 Avr 2012 00:32

Ça se tient ! Personne ne s'est jamais penché sur la question ?

Léger détail, la HALDE en tant qu'autorité administrative indépendante n'existe plus, ses compétences ayant été transférées au Défenseur des Droits !
Avatar de l’utilisateur
OrpheusHomme
Magnum
Magnum
 
Messages: 120
Inscription: Mer 7 Déc 2011 00:08
Ville: Bordeaux
Année d'étude: M1 Droit pénal & CJ

Re: Féminisme et boîte de nuit

Messagepar Julie21 le Mer 18 Avr 2012 08:05

Ahah j'aurais dit la même chose qu'Ana, les situations ne sont pas très différentes, n'empêche faut arriver à légitimer cette différence de traitement par des motifs objectifs sérieux, acceptables et le fait qu'elle n'a pas de conséquence excessive... Et là, de suite ça risque de poser problème ^^
N'empêche, ça fait un bon truc pour s'intéresser à autre chose que ses révisions !
De tous ceux qui n'ont rien à dire, les plus agréables sont ceux qui se taisent.
Avatar de l’utilisateur
Julie21Femme
Balthazar
Balthazar
 
Messages: 369
Inscription: Ven 19 Sep 2008 22:40
Ville: Bordeaux
Année d'étude: M2 Droit de l'entreprise (Nanterre)

Re: Féminisme et boîte de nuit

Messagepar Linoa le Mer 18 Avr 2012 12:33

Les situations ne sont pas "pas très différentes", elles sont identiques.

L'égalité de traitement en principe c'est une obligation qui s'impose à un employeur, une loi, etc.
Le propriétaire il peut en principe refuser qui il veut en boite de nuit et pratiquer les tarifs qu'il veut à condition que ce ne soit pas discriminatoire, c'est-à-dire fonder sur un motif discriminatoire (ceux du code pénal).

"Tiens je me demande ce qu'attendent toutes ces féministes pour saisir la HALDE pour tous ces sites, boites de nuit et autre qui font des entrées, abonnements, gratuits pour les filles et payant pour les mecs!! Quand même supposer que sinon ces pauvres petites choses fragiles ne pourraient pas se les payer c'est pas très égalitaire !!


Est-ce qu'une femme peut ici saisir le Défenseur des droits pour établir une discrimination en raison du sexe ?
--> NON ! La discrimination c'est un traitement DEFAVORABLE en raison d'un motif discriminatoire. Ici, le motif discriminatoire existe, mais le traitement est plus favorable. Donc ce serait aux hommes de faire valoir une discrimination et non aux femmes. Ils sont les seuls à avoir un intérêt à agir.

Après si le tenancier justifie la différence de traitement par un motif légitime, par exemple : il n'y a pas suffisamment de femmes en boite donc on fait une promo pour faire venir les femmes... Ça pourrait éventuellement suffire à justifier que les entrées soient gratuites pour les femmes et payantes pour les hommes.

Ensuite pour avoir travailler en boite de nuit la "justification" de ce type de promotion est à chercher ailleurs : éviter la bagarre. Beaucoup de mecs dans une boite de nuit, alcoolisés qui plus est, les esprits ont tendances à plus rapidement s'échauffer. Alors que lorsque les groupes sont mixtes les choses se passent mieux. Après savoir si c'est vrai ou pas ... moi j'en sais rien, je ne fais que répéter ce qu'on m'avait expliqué.
Dernière édition par Linoa le Mer 18 Avr 2012 17:06, édité 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
LinoaFemme
Souverain
Souverain
 
Messages: 2214
Inscription: Mar 15 Jan 2008 16:26
Ville: Bordeaux
Année d'étude: Padawan

Re: Féminisme et boîte de nuit

Messagepar Magnolia le Mer 18 Avr 2012 15:49

Merci pour vos réponses!

Donc en fait, si je comprends bien : la discrimination est "justifiable" si la différence de traitement est issue d'un motif légitime (donc motifs sérieux, acceptables et sans conséquences excessives), c'est ça ?
Je me rappelais d'un truc dans ce goût là mais impossible de retrouver le fondement juridique (oui, parce qu'en face mon pote est un solide bretteur, il lui faut des arguments solides ;)).

Je te rejoins Linoa sur l'explication donnée aux entrées gratuites : moins de violence, moins d'alcool, soirée plus attractive pour les mecs s'il y a plus de filles...
En toute bonne foi, je pense sincèrement qu'il y a une part de vérité là-dedans mais bon, est-ce que tout ça n'est pas fondé sur des clichés quand même ? Donc en gros, si un homme invoquait la discrimination, aurait-il une chance de gagner ?

A ce sujet, il y a également le 225-3, 4e du CP, qui prévoit des exceptions à l'égalité de traitement dans la fourniture de biens et de services, "dans l'intérêt des hommes et des femmes". Est-ce qu'on pourrait pas rentrer dans cette catégorie ?

Merci de vos réponses en tout cas, d'autant que ce sujet m'intéresse vraiment!
Avatar de l’utilisateur
MagnoliaFemme
Salomon
Salomon
 
Messages: 859
Inscription: Mar 11 Nov 2008 19:12
Ville: Bordeaux
Année d'étude: Doctorat

Re: Féminisme et boîte de nuit

Messagepar Julie21 le Mer 18 Avr 2012 16:25

Alors, pour ma part, ce que je t'ai raconté est issu du droit communautaire sur le principe égalité homme/femme !

Le principe est en fait que la personne qui se trouve victime d'une discrimination ou qui estime l'être, va devoir établir une différence de traitement qui désavantage majoritairement les personnes du même sexe : statistique, faits objectivement constatables. Dès lors, présomption de pratique contraire au principe d'égalité, et c'est là que la justification s'admet. Il appartiendra alors au défendeur d'apporter la preuve que la différence de traitement est justifiée par une raison objective, mesurée et acceptable, et qu'elle ne produit pas de conséquences excessives.
De plus, l'intention de l'auteur, on s'en fiche, la victime n'a pas à la prouver et cela n'aura aucune incidence sur la décision finale.

Ici, ce serait aux hommes d'agir comme le dit Linoa, puisque la discrimination doit "désavantager" la personne qui s'en trouve victime ! Ici, c'est les hommes qui sont désavantagés au regard de la situation commune : ils doivent payer alors que les femmes non, pour entrer dans un lieu.

Pour le fondement juridique, le prof se référait aux directives du 9 février 1976 du 10 février 1975, et du 15 décembre 1997 lorsqu'il parlait du principe d'égalité en général, et pour cette partie du cours : arrêt Jenkins 31 mars 1981 et Bilka 13 mai 1986!


Après tout est laissé à l'appréciation du juge ! :)
De tous ceux qui n'ont rien à dire, les plus agréables sont ceux qui se taisent.
Avatar de l’utilisateur
Julie21Femme
Balthazar
Balthazar
 
Messages: 369
Inscription: Ven 19 Sep 2008 22:40
Ville: Bordeaux
Année d'étude: M2 Droit de l'entreprise (Nanterre)

Re: Féminisme et boîte de nuit

Messagepar Linoa le Mer 18 Avr 2012 17:34

Tu confonds deux définitions, celle de la discrimination directe et celle de la discrimination indirecte.
La discrimination directe, c'est celle qui consiste à traiter moins favorablement une personne ou un groupe de personnes en se fondant sur un motif discriminatoire.
ex : une majoration de durée d'assurance pour enfant élevé accordée exclusivement aux femmes.

La discrimination indirecte, c'est la plus difficile à mettre en évidence : c'est lorsque l'application d'un critère objectif (donc non discriminatoire) conduit à traiter moins favorablement un certain type de personnes.
ex : la promotion passe par la présence aux réunions, les réunions sont fixées en générale à 17h ce qui exclu majoritairement les personnes ayant des enfants et ceux qui vont les chercher à l'école... donc majoritairement les femmes. Bref, deux critères ici discriminatoire : la situation de famille et le sexe.

Par contre les directives que tu cites Julie ne concerne que l'égalité PROFESSIONNELLE entre les hommes et les femmes. Les boites de nuit n'entrent pas dans ce cas lorsqu'il s'agit de leur politique auprès de la clientèle. Là c'est l'article du code pénal qui s'applique. Et si des hommes se sentent discriminés par cette pratique ils pourraient tenter de faire reconnaître une discrimination.

Le/la gérant(e) pourrait alors se justifier en invoquant par exemple le besoin d'inciter la gente féminine à venir plus souvent dans son établissement. Dans la mesure où ce genre de possibilités est ouverte aux employeurs, j'imagine que c'est également toléré dans les relations commerciales de ce même employeur.


@ Pruny, si tu veux répondre à ton pote tu n'as qu'à lui dire qu'on a suffisamment à faire à obtenir l'égalité salariale pour pas en plus prendre en charge les requêtes des hommes. Si ça le gène tant que ça de pas rentrer gratos en boite de nuit, qu'il fasse un recours tout seul comme un grand et qu'il n'attende pas des féministes qu'elles le fassent à sa place.
Avatar de l’utilisateur
LinoaFemme
Souverain
Souverain
 
Messages: 2214
Inscription: Mar 15 Jan 2008 16:26
Ville: Bordeaux
Année d'étude: Padawan

Re: Féminisme et boîte de nuit

Messagepar Julie21 le Mer 18 Avr 2012 20:56

Oui cela ne s'applique qu'aux discriminations indirectes, alors qu'ici le sexe est le motif discriminatoire. Donc, j'ai dis des bêtises. Sorry !
Dans ce cas, pas de justification possible si c'est une discrimination directe, non ?
De tous ceux qui n'ont rien à dire, les plus agréables sont ceux qui se taisent.
Avatar de l’utilisateur
Julie21Femme
Balthazar
Balthazar
 
Messages: 369
Inscription: Ven 19 Sep 2008 22:40
Ville: Bordeaux
Année d'étude: M2 Droit de l'entreprise (Nanterre)

Re: Féminisme et boîte de nuit

Messagepar Pifpaf le Lutin le Mer 18 Avr 2012 21:14

Linoa a écrit:@ Pruny, si tu veux répondre à ton pote tu n'as qu'à lui dire qu'on a suffisamment à faire à obtenir l'égalité salariale pour pas en plus prendre en charge les requêtes des hommes. Si ça le gène tant que ça de pas rentrer gratos en boite de nuit, qu'il fasse un recours tout seul comme un grand et qu'il n'attende pas des féministes qu'elles le fassent à sa place.

Totalement d'accord !

Bon sinon, y'a aussi la majoration de la prime des assurances voiture pour les messieurs jeunes qui sont bien turbulents sur la route.
Qu'est ce qu'ils ont la vie dure, les mecs ! Je les plains. (Ok, je sors :D)
Si vous avez été déçu par le Super, essayez donc le Génial! Le Génial, c'est Super!
(attention aux coups de pompe)
Avatar de l’utilisateur
Pifpaf le LutinFemme
Balthazar
Balthazar
 
Messages: 392
Inscription: Dim 28 Déc 2008 14:13
Ville: Bordeaux
Année d'étude: Master 2 Droit du travail et de la protection sociale (2012 2013)

Re: Féminisme et boîte de nuit

Messagepar Linoa le Mer 18 Avr 2012 21:19

Oui Julie il est possible de les justifier. En fait, dans un tout autre registre que les boites de nuit, c'est le principe des actions positives.

ex : dans l'arrêt Badeck le juge européen a considéré qu'il aurait pu être possible de prévoir une préférence pour les femmes à l'embauche pour des postes où les femmes sont sous-représentées et à COMPÉTENCES ÉQUIVALENTES, le problème en l'espèce était que la préférence était mise en place de manière automatique sans possibilité pour l'employeur de recruter un homme en faisant valoir des critères spécifiques.
Avatar de l’utilisateur
LinoaFemme
Souverain
Souverain
 
Messages: 2214
Inscription: Mar 15 Jan 2008 16:26
Ville: Bordeaux
Année d'étude: Padawan

Re: Féminisme et boîte de nuit

Messagepar Magnolia le Jeu 19 Avr 2012 09:11

Linoa a écrit:@ Pruny, si tu veux répondre à ton pote tu n'as qu'à lui dire qu'on a suffisamment à faire à obtenir l'égalité salariale pour pas en plus prendre en charge les requêtes des hommes. Si ça le gène tant que ça de pas rentrer gratos en boite de nuit, qu'il fasse un recours tout seul comme un grand et qu'il n'attende pas des féministes qu'elles le fassent à sa place.


Ha, l'égalité salariale c'est la première chose que je lui avais opposée :D .
Ce à quoi il avait assez justement répondu que l'égalité salariale homme-homme et femme-femme n'existe déjà pas alors que ça allait être compliqué. Bref, on était reparti sur un débat parallèle sur ce sujet, par texto c'était so pratique :lol:

Pour la seconde partie du message, je tique un peu : le problème c'est qu'il y aura toujours des causes plus graves à s'occuper, donc ça me paraît difficile d'établir des hiérarchies (pour reprendre un de ses exemples un peu caricatural : le meurtre c'est plus grave que le viol, donc on s'occupe d'abord des meurtres puis le vol oh ben n'en parlons même pas).

Bon, je tiens juste à préciser un truc : perso, je suis profondément pour la cause des femmes et honnêtement, dans cette situation précise la discrimination "positive" (dans son sens vulgaire) ne me choque pas. Si pour une fois, les nanas peuvent obtenir un traitement un peu plus favorisé grâce à leur sexe, ben c'est pas du luxe et ça compense les milliards d'autres inconvénients.

@PifPaf : je ne savais même pas que ces primes existaient :lol:

En tout cas, je vais sérieusement me pencher sur les notions de discrimination directe/indirecte, j'ai du mal à les appréhender. Mais bon, cela ne fait que me conforter dans mon idée de base : la discrimination, c'est facile de la brandir mais c'est une notion beaucoup plus complexe et fine que ce qu'on croit.
Avatar de l’utilisateur
MagnoliaFemme
Salomon
Salomon
 
Messages: 859
Inscription: Mar 11 Nov 2008 19:12
Ville: Bordeaux
Année d'étude: Doctorat

Re: Féminisme et boîte de nuit

Messagepar Linoa le Jeu 19 Avr 2012 10:58

Ça ne marche pas l'argument de "il y a toujours + grave à s'occuper". Là ça n'est pas une question de gravité mais de spécialité. Les féministes défendent les droits des femmes pas des hommes ou alors dans de rares cas où ça pourrait se recouper. Feu la Halde ne s’intéressait qu'aux discriminations pas au meurtre. Les associations de consommateur elles en ont rien à faire du meurtre ou des discriminations : C'est juste pas leur boulot de se disperser. C'est pour ça que les associations ont des statuts que les AAI ont des missions bien spécifique, elles n'ont jamais une compétence universelle ! Donc l'argument "ya toujours plus important ne marche pas ici !" Les mecs qui sont pas contents ils se démerdent tous seuls (d'ailleurs ils ne sont pas tous seuls, il y a le défenseur des droits) !
Avatar de l’utilisateur
LinoaFemme
Souverain
Souverain
 
Messages: 2214
Inscription: Mar 15 Jan 2008 16:26
Ville: Bordeaux
Année d'étude: Padawan

Re: Féminisme et boîte de nuit

Messagepar Magnolia le Jeu 19 Avr 2012 12:37

L'exemple du meurtre était à rattacher à la matière pénale : pour lui, dire qu'il faut d'abord s'occuper de l'égalité des salaires, ça équivaut à dire qu'un pénaliste doit d'abord s'occuper des meurtres.
Après il manquait effectivement le coeur du problème : ce n'est pas aux associations féministes de s'occuper des discriminations faites aux hommes. Donc je ne peux que plussoyer dix fois ton message.
Avatar de l’utilisateur
MagnoliaFemme
Salomon
Salomon
 
Messages: 859
Inscription: Mar 11 Nov 2008 19:12
Ville: Bordeaux
Année d'étude: Doctorat

Suivante

Retourner vers Sujets généraux

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités

cron