Féminisme et boîte de nuit

Re: Féminisme et boîte de nuit

Messagepar Linoa le Jeu 19 Avr 2012 12:43

Mais les féministes ne disent pas "d'abord l'égalité salariale", la bataille se joue toujours sur plusieurs fronts : l'égalité des salaires, le madame/mademoiselle à l'occasion d'une campagne, les violences faites aux femmes ...

Ce sont les adversaires, par exemple des féministes qui vont dire : "ya plus important que batailler sur le madame / mademoiselle". Les féministes qui ont lancé l'opération n'y voient rien de contradictoire.
Avatar de l’utilisateur
LinoaFemme
Souverain
Souverain
 
Messages: 2214
Inscription: Mar 15 Jan 2008 16:26
Ville: Bordeaux
Année d'étude: Padawan

Re: Féminisme et boîte de nuit

Messagepar Eric le Jeu 19 Avr 2012 18:30

C'est vraiment un truc de gonzesse le féminisme...
"La meilleure façon de connaître, c'est de tester..."
Avatar de l’utilisateur
EricNon spécifié
Salomon
Salomon
 
Messages: 960
Inscription: Sam 8 Déc 2007 19:10
Ville: Bordeaux
Année d'étude: M2 Droit et Gestion de Patrimoine Privé

Re: Féminisme et boîte de nuit

Messagepar Pifpaf le Lutin le Jeu 19 Avr 2012 19:55

pruny a écrit:@PifPaf : je ne savais même pas que ces primes existaient :lol:


Précisément : elles existaient, elles n'existent plus.
http://www.60millions-mag.com/actualite ... plus_chere
Si vous avez été déçu par le Super, essayez donc le Génial! Le Génial, c'est Super!
(attention aux coups de pompe)
Avatar de l’utilisateur
Pifpaf le LutinFemme
Balthazar
Balthazar
 
Messages: 392
Inscription: Dim 28 Déc 2008 14:13
Ville: Bordeaux
Année d'étude: Master 2 Droit du travail et de la protection sociale (2012 2013)

Re: Féminisme et boîte de nuit

Messagepar Stand_by le Sam 21 Avr 2012 23:10

Et la discrimination fondée sur l'âge (ou dit moins joliment, selon si t'as déjà payé pour être assuré), c'est légal ou pas ? Non parce que quand je vois ma mère conduire, j'me dis que c'est clairement pas juste que je paie plus cher qu'elle en assurance pour les mêmes prestations..
Avatar de l’utilisateur
Stand_byFemme
Impérial
Impérial
 
Messages: 134
Inscription: Jeu 23 Déc 2010 19:23
Ville: Bordeaux
Année d'étude: Licence 3, série 2

Re: Féminisme et boîte de nuit

Messagepar Linoa le Sam 21 Avr 2012 23:15

Ca n'est pas une discrimination fondée sur l'age... On peut etre jeune conducteur a 50 ans... Donc oui les bonus sont legaux.
Avatar de l’utilisateur
LinoaFemme
Souverain
Souverain
 
Messages: 2214
Inscription: Mar 15 Jan 2008 16:26
Ville: Bordeaux
Année d'étude: Padawan

Re: Féminisme et boîte de nuit

Messagepar Calypso le Sam 21 Avr 2012 23:47

Moi ce qui me gonfle c'st juste de savoi pouquoi c'est gatos pou les filles... pou les attie et ainsi attie les gaçons clients... un peu une sote d'appat quoi...
Desolee vous avez emaque une touche de mon clavie ne fonctionne plus !!!
*Petit frère est enfin né!*
"Tout le monde veut devnir un cat...parce-qu'un chat quand il est cat retooombe sur ses pattes !"
Avatar de l’utilisateur
CalypsoNon spécifié
Souverain
Souverain
 
Messages: 1297
Inscription: Mar 19 Fév 2008 19:50
Ville: Bordeaux
Année d'étude: M1 Pénal 2011, M2 2012, IEJ prépa CRFPA

Re: Féminisme et boîte de nuit

Messagepar Pifpaf le Lutin le Dim 22 Avr 2012 10:46

Linoa a écrit:Ce sont les adversaires, par exemple des féministes qui vont dire : "ya plus important que batailler sur le madame / mademoiselle". Les féministes qui ont lancé l'opération n'y voient rien de contradictoire.


N'empêche...
http://www.youtube.com/watch?v=2p_qB-PFPpc
Je suis partagée sur le sujet (et pas seulement en raison de cette chronique poétique de François Morel).
Si vous avez été déçu par le Super, essayez donc le Génial! Le Génial, c'est Super!
(attention aux coups de pompe)
Avatar de l’utilisateur
Pifpaf le LutinFemme
Balthazar
Balthazar
 
Messages: 392
Inscription: Dim 28 Déc 2008 14:13
Ville: Bordeaux
Année d'étude: Master 2 Droit du travail et de la protection sociale (2012 2013)

Re: Féminisme et boîte de nuit

Messagepar Linoa le Dim 22 Avr 2012 11:11

Ouai le problème c'est qu'en l'écoutant, l'homme EST, alors que la femme DOIT ETRE.

Je trouve ridicule de dire qu'en demandant à se faire appeler Madame on "sous entend que la normalité c'est la femme établie, installée, mariée" [...] "Madame, c'est l'appartement, la maison de campagne, les manteaux, les bijoux, les traites, les amants. Madame, c'est l'ennuie, c'est le renoncement"
et que "Mademoiselle, c'est la gaieté, c'est la jeunesse, c'est l'insouciance, crinoline et balançoire, promesse et rose du printemps, robe fleurie et air du faubourg, serment d'amour, joue rose et regards intimidés. Mademoiselle, c'est l'audace et la fragilité, c'est le courage et la vertu, la transparence et les secrets du cœur "

--> Mais paye ton choix !!!!!! Alors soit tu es une petite fille fragile en petite robe qui ne fait que parler d'amour et qui plus est, intimidée face aux hommes (!), soit tu es la femme aigrie, mariée, enfermée chez elle !

Donc qu'importe comment on t’appel, de toute façon tu es soit l'une soit l'autre, tu ne peux pas juste être TOI-MEME. Alors que Monsieur, parce que justement il n'y a que Monsieur, recouvre toutes les possibilités, il n'y a aucun choix de vie prédéterminé.

Se faire appeler Mademoiselle toute la vie... oui Mademoiselle est un "mot" très jolie, mais Monsieur Morel nous montre bien que ce terme n'est pas dénué d'étiquette et de préjugé : la petite fille, autrement dit la tutelle, la soumission, ça n'est certainement pas synonyme d'une femme libérée.

Faire du Madame la norme c'est dire haut et fort qu'il n'y a pas besoin d'être mariée pour exister.

Après, comme à chaque fois que l'on cherche des symboles pour faire évoluer les mentalités, on peu critiquer le choix du symbole. Mais c'est l'idée qui est derrière qu'il faut entendre pas juste une case à cocher sur un document administratif.

Et sur un plan purement pratique : quand tu te maries et que tu OSES garder ton nom c'est très problématique pour être considérée en tant qu'individu et ton choix est très rarement respecté par les administrations et les établissements bancaires. Quoique tu choisisses, tu deviens automatiquement un sous dossier de ton mari que ce soit pour la banque, pour les impôts, pour les allocations familiales, pour tout tu n'ES plus tu es l'épouse de... Ca peut être très agaçant notamment quand tu as payé toute ta vie TES impôts et que du jour au lendemain on se fiche que ce soit ou non ton argent, l'avis est envoyé à MONSIEUR. Pour les justificatifs de domicile du coup, si tu n'as que l'avis d'imposition, ton mari doit faire une attestation comme quoi tu vis bien avec lui... Ce genre de chose est juste inadmissible.
Avatar de l’utilisateur
LinoaFemme
Souverain
Souverain
 
Messages: 2214
Inscription: Mar 15 Jan 2008 16:26
Ville: Bordeaux
Année d'étude: Padawan

Re: Féminisme et boîte de nuit

Messagepar keepwalking le Dim 22 Avr 2012 12:24

Salut, les ami/Es!
Du coup je vais exprimer mon modeste avis uniquement concernant le début du sujet "le féminisme"... Ah le féminisme, qui m'a toujours dépassé, que je n'ai jamais compris pourquoi, surtout aujourd'hui! Continuer à râler pour l'égalité, alors que côté droit, c'est déjà acquis?
Je pense que continuer à saturer sur l'inégalité crée encore plus de discriminations.
Linoa, si tu trouves que c'est vraiment inadmissible, je pense que tu as assez de bases juridiques pour contester le fonctionnement de l'administration fiscale, qui ne te voit que comme "l'épouse de".
Et si on arrêter d'évoquer la discrimination faite aux femmes pour tout et n'importe quoi? Etant une femme, je ne me suis jamais posée la question :"est-ce que je suis discriminée là, parce que je suis une femme?", je me suis toujours considérée EGALE aux hommes, parce que c'est le cas. Après JE NE DIS PAS QU'IL N'Y A PAS DES INEGALITES DU TOUT, mais ce que je trouve agaçant c'est qu'à chaque fois qu'un homme est plus haut placé qu'une femme, ça y est c'est de la discrimination. Alors qu'en réfléchissant on pourrait juste se dire qu'en tant qu'être humain pour le poste précis, par exemple au travail, l'homme est plus compétent que la femme , non parce qu'il est de sexe masculin, mais juste parce qu'il est plus compétent. Bon c'est juste un exemple... Je trouve que chercher de la discrimination partout est encore plus humiliant que la discrimination elle - même. Cela prouve qu'on a un vrai complexe d'infériorité.
Et bien sur ce n'est que mon avis, je sais que je vais me faire assassiner par les féministes, mais c'est pas grave :)
Avatar de l’utilisateur
keepwalkingNon spécifié
Frontignan
Frontignan
 
Messages: 15
Inscription: Dim 10 Avr 2011 18:41
Ville: bordeaux
Année d'étude: Licence 3

Re: Féminisme et boîte de nuit

Messagepar Charline le Dim 22 Avr 2012 14:19

Je suis assez d'accord avec keepwalking sur le fait que parler de discrimination à tord et à travers c'est parfois la favoriser. Mais ne pas en parler c'est encore plus la favoriser, peut-être vaut-il mieux en parler trop que pas assez.

C'est vrai qu'il peut y avoir des plaintes de discrimination là où y'en a pas, l'homme sera juste pour le poste plus compétent que la femme, mais il est plutôt rare que lorsqu'un homme sera préféré à une femme sur un poste, celle ci invoque la discrimination fondée sur le sexe, sauf si elle est flagrante. Après, y'a des discriminations hyper objectives de ce côté là: majorité écrasante des hommes aux postes de direction d'une entreprise par exemple, et là, le critère de la compétence, hum... il est light.
Autre chose hyper objective: l'inégalité salariale. Ca bafoue tous les principes, celui du "à travail égal, salaire égal", celui de l'égalité entre les hommes et les femmes, bref c'est une vraie cata, et je m'étonne vraiment qu'avec les moyens juridiques qu'on a de faire tomber cette inégalité elle existe encore, et dans de très nombreuses entreprises. C'est bien de se considérer égale aux hommes, mais clairement, c'est faux, et surtout dans le monde du travail. D'autant qu'une femme sera toujours considérée comme une "mère potentielle" par nombre d'employeurs.

Pour finir pour le Madame Mademoiselle, sur le principe c'est effectivement logique et normal que ce soit Madame pour tout le monde, au même titre que c'est Monsieur pour tout le monde. Après, personnellement, je préfère de loin qu'on m'appelle Mademoiselle que Madame, je ne sais pas pourquoi, peut-être l'habitude.
Avatar de l’utilisateur
CharlineFemme
Magnum
Magnum
 
Messages: 116
Inscription: Dim 1 Aoû 2010 17:42
Ville: Bordeaux
Année d'étude: M2 Droit du travail et de la protection sociale

Re: Féminisme et boîte de nuit

Messagepar Julie21 le Dim 22 Avr 2012 19:03

Ya "féminisme" et "féminisme", ya des combats utiles et inutiles. Le combat de la boite de nuit, des bonus conducteurs, sont largement inutiles. Mais qu'à compétence égale, à travail égal, à motivation, égale, qu'un homme soit promu ou aie une meilleure rémunération, ça c'est un combat qui en vaut la peine. On ne sera jamais égale aux hommes dans les yeux d'un employeur qui nous verra comme des futures femmes enceintes, mais on peut toujours essayer de défendre son parti. Le problème c''est que les mentalités doivent changer, et les moyens juridiques n'y feront rien !
Exemple : la pénalité réservée aux entreprises qui n'ont pas d'accord sur l'égalité entre hommes et femmes dans l'entreprise. Certains préfèreront payer la pénalité que de négocier.

Et je suis assez d'accord avec Linoa qui dit que mademoiselle et madame traduisent deux visions différentes, et qu'on ne devrait pas avoir à choisir entre les deux ! Pourquoi ne pas juste être une femme, être soi ?
De tous ceux qui n'ont rien à dire, les plus agréables sont ceux qui se taisent.
Avatar de l’utilisateur
Julie21Femme
Balthazar
Balthazar
 
Messages: 369
Inscription: Ven 19 Sep 2008 22:40
Ville: Bordeaux
Année d'étude: M2 Droit de l'entreprise (Nanterre)

Re: Féminisme et boîte de nuit

Messagepar Linoa le Dim 22 Avr 2012 22:54

« A diplôme égal, la progression professionnelle des femmes est moins rapide. Ainsi après dix ans de carrière, un titulaire d’un BAC général ayant un emploi a 17% de chances d’avoir un emploi de cadre mais le taux tombe à 8% si le bachelier est une bachelière ». D’autre part, aujourd’hui 36% des cadres sont des femmes alors que ces dernières « représentent 55% des diplômés de l’enseignement supérieur et que le pourcentage de femmes cadres diminue au fur et à mesure que l’on monte dans la hiérarchie de l’encadrement »


Keepwalking, explique moi quel moyen juridique existe-t-il actuellement pour contrecarrer ces situations purement factuelles ?
Avatar de l’utilisateur
LinoaFemme
Souverain
Souverain
 
Messages: 2214
Inscription: Mar 15 Jan 2008 16:26
Ville: Bordeaux
Année d'étude: Padawan

Re: Féminisme et boîte de nuit

Messagepar keepwalking le Lun 23 Avr 2012 12:41

D'abord, ces chiffres brutes ne veulent absolument rien dire, si ce n'est qu'un complément pour confirmer un point de vue, mais elles peuvent être expliquées par plein d'autres raisons. Pour les bacheliers, prendre le pourcentage pour la totalité des domaines d'emploi ne me semble pas très fiable. Il y a plus d'offres d'emploi pour des ouvriers dans des chantiers, que pour des secrétaires (ayant cherché moi même un job après mon BAC, pas après dix ans de carrière, mais c'est juste un exemple).
En ce qui concerne les cadres, je répète que je n'ai jamais dit qu'il n'y pas d'inégalités du tout, mais je suis certaine qu'une partie de ces 55% ont effectué un choix personnel (par exemple fonder une famille et s'occuper de ses enfants, ce qui n'est pas la faute de l'entreprise, mais de la nature).
Enfin, je trouve ça exaspérant que tout le monde répète que pour travail égal les femmes gagnent un salaire moins important que les hommes. Je n'en ai jamais vu la preuve (peut-être qu'elle existe, j'en sais rien), si ce n'est les médias qui le disent, dont on peut également douter de la fiabilité. Il y avait justement un reportage avec UNE chef d'entreprise le 8 mars, et les journalistes la vantaient en disant qu'elle payait moins ses salariés de sexe masculin. Quand ils l'ont laissée enfin s'exprimer, elle a bien précisé que le travail effectué n'est pas le même.
Donc, sans une preuve solide, il faut arrêter d'avancer que les femmes gagnent moins que les hommes pour travail EGAL.
Avatar de l’utilisateur
keepwalkingNon spécifié
Frontignan
Frontignan
 
Messages: 15
Inscription: Dim 10 Avr 2011 18:41
Ville: bordeaux
Année d'étude: Licence 3

Re: Féminisme et boîte de nuit

Messagepar Magnolia le Lun 23 Avr 2012 13:51

keepwalking a écrit:D'abord, ces chiffres brutes ne veulent absolument rien dire, si ce n'est qu'un complément pour confirmer un point de vue, mais elles peuvent être expliquées par plein d'autres raisons. Pour les bacheliers, prendre le pourcentage pour la totalité des domaines d'emploi ne me semble pas très fiable. Il y a plus d'offres d'emploi pour des ouvriers dans des chantiers, que pour des secrétaires (ayant cherché moi même un job après mon BAC, pas après dix ans de carrière, mais c'est juste un exemple).
En ce qui concerne les cadres, je répète que je n'ai jamais dit qu'il n'y pas d'inégalités du tout, mais je suis certaine qu'une partie de ces 55% ont effectué un choix personnel (par exemple fonder une famille et s'occuper de ses enfants, ce qui n'est pas la faute de l'entreprise, mais de la nature).


:shock:
Autant l'accouchement par les femmes, ça va être indéniablement dur de le changer, autant le fait de s'occuper des mômes, ça peut peut-être évoluer, non? :roll:
Avatar de l’utilisateur
MagnoliaFemme
Salomon
Salomon
 
Messages: 859
Inscription: Mar 11 Nov 2008 19:12
Ville: Bordeaux
Année d'étude: Doctorat

Re: Féminisme et boîte de nuit

Messagepar keepwalking le Lun 23 Avr 2012 14:03

Pour certaines oui, pour d'autres non. J'ai bien dit que c'est un choix personnel.
Et d'ailleurs je pense qu'il est rare qu'une femme ou un homme devienne cadre après un BAC+5 en Géographie. Il faut le prendre en compte dans les 55%.
Avatar de l’utilisateur
keepwalkingNon spécifié
Frontignan
Frontignan
 
Messages: 15
Inscription: Dim 10 Avr 2011 18:41
Ville: bordeaux
Année d'étude: Licence 3

PrécédenteSuivante

Retourner vers Sujets généraux

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 5 invités

cron