Réductions conséquentes sur les codes, une utopie?

Espace réservé aux associations
Règles du forum
Tribune libre réservée aux associations. Elles peuvent y exposer leurs programmes ou tout autre information qu'elles souhaitent.

Les membres de Lexhic peuvent ainsi poser leurs questions, interrogation, remarques, souhaits...

Réductions conséquentes sur les codes, une utopie?

Messagepar Deepack le Lun 26 Oct 2009 12:31

Je profite de cette rubrique dédiée aux associations pour leur faire part d'une de mes doléances.

Est-il possible que les étudiants de Bordeaux IV bénéficient un jour de réductions conséquentes sur le prix des codes?

De la même manière que les associations vont à la chasses aux sponsors, elles pourraient aller à la chasses aux réductions pour les codes, non? (à moins que ce ne soit déjà fait, dans ce cas, merci de nous le dire et d'expliquer les raisons du refus des deux leaders du marché, Dalloz et Litec). Je suis sur que Litec aimerait vendre plus de codes que Dalloz, et que Dalloz aimerait que Litec soit encore moins présent sur les bancs de la fac...

Car perso, je trouve ca scandaleux de devoir payer la même somme qu'un professionnel du droit...

Je me souviens, quand j'étais en premier année, je me suis laissé tenter par les 15 ou 20% de réduction qu'offrait la corpo à leurs adhérents. Mais ceci n'était pas valable pour les codes (allez savoir pourquoi).

Sachant que les associations représentatives de Bordeaux IV lisent régulièrement Lexhic, j'attends une réponse de leur part.
Avatar de l’utilisateur
DeepackHomme
Fondateur - Admin
Fondateur - Admin
 
Messages: 1973
Inscription: Sam 22 Sep 2007 21:17
Ville: Bordeaux
Année d'étude: Avocat - Diplomé Master 2 droit des affaires

Re: Réductions conséquentes sur les codes, une utopie?

Messagepar Garchimorch le Lun 26 Oct 2009 12:37

Je pense d'abord, très sincèrement, que tu n'auras jamais de réponse ici.
Ensuite, les réducs, il n'y en justement que pour les professionnels du droit, et les enseignants, qui bénéficient tous les ans de plusieurs specimen gratuits, chez la quasi totalité des éditeurs, Dalloz, Litec, Lexis-Nexis etc. Pour les étudiants, les seules réducs possibles sont celles faites par les libraires, que ce soit les 5% de réduc à la FNAC ou à Mollat, rien de plus, même si en fait c'est déjà pas si mal.
Enfin, les codes sont tous disponibles gratuitement et à jour sur le site de Légifrance, ce qui est quand même très pratique, bien plus qu'un code papier, on peut ouvrir tout plein d'onglets, regarder la version d'origine du texte, ses modifications toussa, et puis le Dalloz en ligne permet lui aussi d'avoir les codes en ligne.
Putains et politicards en appelleront alors au ciel...Sauvez-nous! Je les toiserai d'en haut...et dirai non...
Avatar de l’utilisateur
GarchimorchNon spécifié
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 1320
Inscription: Mer 5 Déc 2007 19:46
Ville: Bordeaux
Année d'étude: Maître Jedi

Re: Réductions conséquentes sur les codes, une utopie?

Messagepar Linoa le Lun 26 Oct 2009 12:51

Va dire ça à la chargé de td qu'on a eu jeudi et qui nous a piquer une crise parce que personne n'avait son code et qui du coup à refusé de nous donner les articles lors de la correction du td. Le problème c'est que le code en question il coute 65euros, que en février il sera périmé faudra aller réclamé les feuillet pour le litec, ou bien attendre la sortie du Dalloz en février. Et bizarrement, quand il faut débourser 65euros, cela demande réflexion, donc tu achètes d'autres bouquins en attendant d'avoir fait ton choix, et après tu dois attendre que les bourses soit reverser pour le mois de novembre. Mais ca c'est trop dure à comprendre, c'est forcement que l'on branle rien.
Edit : ajouter à cela la remarque qu'à fait une nana en td : quand après le td tu dois te taper 20 minutes de marche pour aller à l'IUT tu évites de prendre un code en plus ! (bon le problème est maintenant résolu).
Avatar de l’utilisateur
LinoaFemme
Souverain
Souverain
 
Messages: 2214
Inscription: Mar 15 Jan 2008 16:26
Ville: Bordeaux
Année d'étude: Padawan

Re: Réductions conséquentes sur les codes, une utopie?

Messagepar Deepack le Lun 26 Oct 2009 12:53

Je suis d'accord pour les codes en ligne, mais bon à l'examen, tu dois avoir la version papier...

Donc là si je fais le calcul, j'en ai pour 220€ de codes... ca fait mal.
Avatar de l’utilisateur
DeepackHomme
Fondateur - Admin
Fondateur - Admin
 
Messages: 1973
Inscription: Sam 22 Sep 2007 21:17
Ville: Bordeaux
Année d'étude: Avocat - Diplomé Master 2 droit des affaires

Re: Réductions conséquentes sur les codes, une utopie?

Messagepar Philmer le Lun 26 Oct 2009 20:08

Deepack a écrit:Est-il possible que les étudiants de Bordeaux IV bénéficient un jour de réductions conséquentes sur le prix des codes? (...) Je me souviens, quand j'étais en premier année, je me suis laissé tenter par les 15 ou 20% de réduction qu'offrait la corpo à leurs adhérents. Mais ceci n'était pas valable pour les codes (allez savoir pourquoi)


Hélas, ce n'est que la stricte application de la loi LANG sur le prix unique du livre avec remise maximale de 5% : documentation direction du livre :shock:

:wink:
"Les circonstances ne donnent pas aux hommes le droit de resserrer à leur gré les limites de leur devoir..."
Avatar de l’utilisateur
PhilmerHomme
Balthazar
Balthazar
 
Messages: 251
Inscription: Jeu 19 Juin 2008 20:26
Ville: MERIGNAC
Année d'étude: très ancien étudiant (sic!)

Re: Réductions conséquentes sur les codes, une utopie?

Messagepar Deepack le Mar 27 Oct 2009 17:18

en effet, le système est bien ficelé...

mais en lisant la documentation que tu cites Philmer, je me suis attardé sur ce point:

ARTICLE 3, ALINÉA 1ER

"Les dispositions du quatrième alinéa de l'article 1er ci-dessus ne sont pas applicables aux associations facilitant l'acquisition des livres scolaires pour leurs membres."

Quelles sont les "associations facilitant l’acquisition des livres scolaires pour leurs membres" ?
Ce sont principalement les associations de parents d’élèves, elles peuvent également être des associations d’élèves ou d’étudiants. .Les membres de l’association qui acquièrent des livres scolaires doivent en avoir naturellement l’usage, les associations dont la destination n’est pas de faciliter l’acquisition des livres scolaires pour ses membres (associations sportives, artistiques, religieuses, etc.) ne peuvent être concernées par les dispositions de l’article 3, alinéa 1er. Le statut juridique des associations visées par cet article n’est pas précisé, il peut donc s’agir d’associations non régies par la loi du 1er juillet 1901. Quel que soit le statut de ces associations, il est nécessaire que les conditions dans lesquelles on en devient adhérent soient précisées afin de pouvoir déterminer précisément quelles sont les personnes physiques habilitées à se prévaloir de l’exception prévue par l’article 3, alinéa 1.

Comment une association peut-elle faciliter l’acquisition des livres scolaires pour ses membres ?
Les associations peuvent acquérir des livres scolaires (voir la définition infra) avec des remises supérieures à 5 % par rapport au prix de vente au public, et répercuter ces remises auprès de leurs adhérents (et de leurs seuls adhérents). Seules les associations peuvent acquérir avec des rabais supérieurs à 5 % les livres scolaires pour leurs membres, mais non lesdits membres, à titre individuel. Les associations visées par l’article 3, alinéa 1er, peuvent acquérir et revendre des livres non scolaires à la condition expresse d’avoir acheté ces ouvrages au prix de vente au public, éventuellement minoré de 5 %.

Remise obtenue par l’association Nature des ouvrages acquis L’association peut-elle revendre les ouvrages à ses adhérents ?
de 0 à 5 % livres scolaires oui
supérieure à 5 % livres scolaires oui
de 0 à 5 % livres non scolaires oui
supérieure à 5 % livres non scolaires non

Qu'est-ce qu'un livre scolaire ?
La définition du livre scolaire a été précisée par le décret d'application du 8 août 1985 ; sont considérés comme livres scolaires "les manuels, ainsi que les cahiers d'exercice et de travaux pratiques qui les complètent, régulièrement utilisés dans le cadre de l'enseignement de quelque niveau que ce soit et conçus pour répondre à un programme préalablement défini ou agréé par le ministre de l’éducation nationale ou l'autorité exerçant la tutelle de l'enseignement". Le décret précise que "la classe ou le niveau d'enseignement doit être imprimé sur la couverture ou la page de titre de l'ouvrage".
Le livre scolaire répond donc à des critères précis ; les ouvrages qui ne répondent pas à ces critères ne peuvent être considérés comme des livres scolaires (même si ces livres sont utilisés par un professeur dans le cadre de son enseignement) et ne peuvent donc bénéficier des dispositions de l'article 3 de la loi du 10 août 1981. Ainsi, des livres tels que Les femmes savantes de Molière, même s'ils sont souvent utilisés dans un cadre scolaire, ne sont pas des livres scolaires au sens de la loi de 1981, qu'ils comportent ou non des notes, commentaires et exercices divers. De la même façon, le fait que l'achat d'un ouvrage soit prescrit par l'enseignant (comme le sont les codes juridiques dans les facultés de Droit) ne confère pas à celui-ci la qualité d'ouvrage scolaire. Enfin, l'acquisition d'un grand nombre d'exemplaires du même titre par un enseignant ne justifie en rien l'octroi d'une remise supérieure à 5 %.

Livres scolaires
- Manuels de mathématiques, de géographie, d'anglais, etc.
- Livres d'exercices corrigés
- Cahiers de travaux pratiques
- Annales du brevet, du bac
- Manuels universitaires...

Livres non scolaires
- Dictionnaires (y compris dictionnaires bilingues), encyclopédies...
- "Classiques", romans, théâtre, poésie, essais, guides etc...
- Ouvrages professionnels (codes de droit...)
- Méthodes d'apprentissage de langues...
- Devoirs de vacances


Alors, ok, pas de remise supérieure à 5% pour les codes.
Cependant, les manuels universitaires sont des livres scolaires et il est donc possible que la réduction soit supérieure à 5%.

Bon à savoir!


:arrow: J'ai pas eu le temps de me déplacer au local d'Esprit et d'OsbIV. Savez-vous s'ils font des réductions avantageuses pour les manuels de droit?
Avatar de l’utilisateur
DeepackHomme
Fondateur - Admin
Fondateur - Admin
 
Messages: 1973
Inscription: Sam 22 Sep 2007 21:17
Ville: Bordeaux
Année d'étude: Avocat - Diplomé Master 2 droit des affaires

Re: Réductions conséquentes sur les codes, une utopie?

Messagepar Philippe le Mar 27 Oct 2009 17:45

Il y a encore quelques jours il y avait une espèce de "foire au livre", où Esprit Etudiant vendait des manuels d'occasion à des prix préférentiels. Je m'arrête deux secondes sur la fin de ma phrase, ce sont des manuels d'occasion, à des prix préférentiels. Par exemple, j'ai un ami qui a acheté un manuel de 2007 sur le droit du travail (avant de commencer le cours et donc avant de comprendre que tout le cours de droit du travail est orienté sur la loi de 2008). De plus, ce tarif préférentiel était de 22 euros je crois, peu importe, ce n'est pas là que l'on retrouve le fait intéressant. En allant à Mollat, le même jour j'ai vu le même bouquin réédité pour l'année 2009 ou 2008, au prix de 25 euros. Alors vous me direz qu'il l'a acheté moins cher, c'est vrai. Mais son bouquin ne lui servira pas à grand chose.

Autre chose, si j'ai bien compris ce que tu viens de citer Deepack, il faut être membre de l'asso pour pouvoir profiter de ces remises... ça coince.
Avatar de l’utilisateur
PhilippeHomme
Souverain
Souverain
 
Messages: 1032
Inscription: Ven 27 Mar 2009 04:31
Ville: Bordeaux
Année d'étude: .

Re: Réductions conséquentes sur les codes, une utopie?

Messagepar Linoa le Mar 27 Oct 2009 17:49

Sur le code de la sécu que j'ai emprunter à la BU, cet ouvrage est considéré commun MANUEL et donc on ne peut l'emprunter qu'une semaine contrairement aux autres documents où c'est plus longtemps ! Donc moi je dirais qu'il s'agit bien d'un manuel scolaire dans notre cas (si un établissement public le considère comme tel, pourquoi pas nous).

C'est clair que les asso pourrait faire cela avec l'argent du bal : nous racheter nos livres presque au prix qu'on les acheté (5% de moins), et les revendre encore moins chère aux étudiants qui arrivent ! Ce serait un meilleur investissement que le bal ca...

exemple :
J'achète un livre à la fnac/mollat etc. qui coute 100 euros, - 5% : 95 euros.
Je le revend l'année suivante on va dire 90 euros à une association.
L'association le revend 85 euros. Au final l'étudiant qui suit aura réussi à avoir une petite économie de 15euros.

ps : si des profs viennent gracieusement donner au association des manuels fourni gratuitement par l'éditeur, l'association peut tenter de récupérer l'argent qu'elle aura mis sur le rachat des livres.

lol j'aime bien ma vision bisounours des choses
Avatar de l’utilisateur
LinoaFemme
Souverain
Souverain
 
Messages: 2214
Inscription: Mar 15 Jan 2008 16:26
Ville: Bordeaux
Année d'étude: Padawan

Re: Réductions conséquentes sur les codes, une utopie?

Messagepar Deepack le Mar 27 Oct 2009 17:50

@ Philippe : Etre membre, ca implique de dépenser quelques 4 ou 5 euros si je ne m'abuse (tarifs pratiqués au temps de l'ancienne corpo).
Sur un gros achat ca peut etre vite rentabilisé.


Edit: En L1 j'ai acheté deux ouvrages via ce système: un dictionnaire Capitant (20€ au lieu de 25€; ce qui selon la loi est illégal^^) et un Code civil, payé le meme prix que chez Mollat, mais avec les inconvénients en plus (arrivé au bout de 3 semaines car fallait attendre que la commande de la Corpo soit assez conséquente...). (LOL, oui en L1 j'étais naïf^^).
Avatar de l’utilisateur
DeepackHomme
Fondateur - Admin
Fondateur - Admin
 
Messages: 1973
Inscription: Sam 22 Sep 2007 21:17
Ville: Bordeaux
Année d'étude: Avocat - Diplomé Master 2 droit des affaires

Re: Réductions conséquentes sur les codes, une utopie?

Messagepar Philippe le Mar 27 Oct 2009 17:54

Le problème Deepack, ce ne sont pas les quelques petits euros dépensés, le problème c'est de devoir adhérer à une asso, notamment à une asso de Bordeaux IV. C'est comme un suicide intellectuel, surtout si un possible marché du livre était attribué à notre jolie asso majoritaire qui organise des galas, et pleins de soirées jolies avec de la musique venue d'ailleurs.
Avatar de l’utilisateur
PhilippeHomme
Souverain
Souverain
 
Messages: 1032
Inscription: Ven 27 Mar 2009 04:31
Ville: Bordeaux
Année d'étude: .

Re: Réductions conséquentes sur les codes, une utopie?

Messagepar Linoa le Mar 27 Oct 2009 17:57

il suffirait que toutes les associations soient assez malignes pour s'unir et créer une grande asso uniquement pour la bourse aux livres. parce que si on doit cotiser à 4 asso différentes pour arriver à vendre/acheter tous les bouquins qu'on veut ... ca ne sera plus très rentable.
Avatar de l’utilisateur
LinoaFemme
Souverain
Souverain
 
Messages: 2214
Inscription: Mar 15 Jan 2008 16:26
Ville: Bordeaux
Année d'étude: Padawan

Re: Réductions conséquentes sur les codes, une utopie?

Messagepar Philippe le Mar 27 Oct 2009 18:00

Linoa a écrit:lol j'aime bien ma vision bisounours des choses


Ah Linoa, si les grands dieux t'écoutaient, on vivrait depuis bien longtemps dans un monde meilleur, malheureusement, vu l'état déplorable de notre fac... j'ai peur que ça n'arrive jamais...
Avatar de l’utilisateur
PhilippeHomme
Souverain
Souverain
 
Messages: 1032
Inscription: Ven 27 Mar 2009 04:31
Ville: Bordeaux
Année d'étude: .

Re: Réductions conséquentes sur les codes, une utopie?

Messagepar Deepack le Mar 27 Oct 2009 18:03

En effet, psychologiquement, j'aurai aussi un peu de mal à adhérer à une des asso de BIV. Mais bon, si c'est pour économiser une belle somme, ca pourrait faire pencher la balance...

OsbIV, qui se revendique organisation socio-culturelle, serait peut -être plus à même de faire ce genre d'action.

En tout cas, c'est bon de savoir que c'est possible.
Avatar de l’utilisateur
DeepackHomme
Fondateur - Admin
Fondateur - Admin
 
Messages: 1973
Inscription: Sam 22 Sep 2007 21:17
Ville: Bordeaux
Année d'étude: Avocat - Diplomé Master 2 droit des affaires

Re: Réductions conséquentes sur les codes, une utopie?

Messagepar Linoa le Mar 27 Oct 2009 18:04

Dieu c'est nous : C'est nous qu'on vote, c'est nous qu'on a le pouvoir !!!!!!!! :lol:
Avatar de l’utilisateur
LinoaFemme
Souverain
Souverain
 
Messages: 2214
Inscription: Mar 15 Jan 2008 16:26
Ville: Bordeaux
Année d'étude: Padawan

Re: Réductions conséquentes sur les codes, une utopie?

Messagepar Ruffy le Sam 31 Oct 2009 16:07

Ce qui est génial c'est que vous tirez dans les pattes sans savoir !!
Les associations ne se font, en tout cas pour EE, aucun bénéfices !
C'est l'étudiant qui fixe sont prix, nous on vend, et on refile l'intégralité de la somme à l'étudiant : on sert juste d'intermédiaire.
Personnellement je préfère payer 5€ de plus dans mon premier code, si je peux le garder une année de plus j'aurais fait une plus grande économie. A vrai dire je n'ai toujours pas le Code, on m'a dit qu'en premier semestre s'était pas essentiel.
Hé mec, elle est où ma caisse ?
Avatar de l’utilisateur
RuffyHomme
Frontignan
Frontignan
 
Messages: 33
Inscription: Ven 19 Juin 2009 20:58
Ville: Talence
Année d'étude: Licence 1 (série 1)

Suivante

Retourner vers La vie associative

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité