Déprime L2

Re: Déprime L2

Messagepar Zazaochocolat le Mer 1 Déc 2010 13:04

J'ai déjà posté quelque chose à ce sujet, je suis un peu comme toi je sais pas trop ou j'en suis un peu peur pour les exams tout ça. J'ai du mal à aimer vraiment les matières qu'on étudie... mais voilà il faut s'accrocher c'est tout ce que je peux dire c'est ce que j'essaye de faire de mon coté parfois c'est pas facile mais faut y aller^^ Parait qu'après c'est mieux :)
Courage accroche toi fais tes td révises tes cours et voilà c'est tout ce qu'il y a à faire pour le moment ^^
"Aloha !"
Avatar de l’utilisateur
ZazaochocolatFemme
Balthazar
Balthazar
 
Messages: 336
Inscription: Dim 9 Aoû 2009 18:45
Ville: Clermont-Ferrand
Année d'étude: Master 1 Droit Social

Re: Déprime L2

Messagepar Garchimorch le Mer 1 Déc 2010 13:16

Althy a écrit:(car si, les chargés de TD sont bien une forme d'enseignants, même si tu préfères jouer sur les mots). Ca a été maintes et maintes fois prouvé par des études sociologiques : la productivité au travail varie nettement selon qu'on s'adresse à toi de manière positive ou négative. Et ce n'est pas seulement valable pour les jeunes : un employé dont le patron est pédagogue (dans le monde professionnel, on parlera plutôt de tact, ou d'esprit conciliant..) sera beaucoup plus efficace et productif dans sa tâche qu'un même employé dont l'employeur est tout l'inverse.

Je reviens sur ce point mais nan, le TD c'est pas de l'enseignement.
Comme ça a été dit, d'abord y'a pas de formation, quand tu commences les TD on te dit tiens dans un mois tu fais ça et ça, en telle et telle année. Voilà. Après, tu te débrouilles avec l'équipe dans laquelle tu te retrouves, et t'apprends éventuellement par ceux qui ont de l'expérience, mais ça se limite à ça. Y'a pas de formation, ni d'évaluation par des personnes compétentes et habilitées à le faire. On est censés vouloir devenir enseignants-chercheurs, mais j'aura jamais d'évaluation que sur le côté recherche.
Rien que pour ça, déjà, ça démontre que c'est pas de l'enseignement.

Ensuite, enseignant, ça s'auto-proclame pas. Un enseignant c'est quelqu'un qui a été habilité pour, qui a passé un concours spécifique, pour obtenir un grade et un titre. Quand on est chargé, et qu'on commence, on a que dalle. Un M2. C'est pas une habilitation à enseigner, et c'est pas un concours. Alors éventuellement certains chargés deviendront enseignants, après la thèse, après le concours de maitre de conf, ou l'agreg. Mais pas avant.

Considérer que le TD n'est pas de l'enseignement mais de la répétition de cours n'est pas jouer sur les mots, ça a évidemment des conséquences, sur la façon dont chacun doit préparer son boulot: l'étudiant et le chargé. Ca permet de relativiser leur importance (donc gage d'humilité du chargé, du moins j'espère), mais aussi montrer paradoxalement aussi leur importance: c'est là où on fait de la méthodo, où on fait le point sur le cours, où on voit si on l'a assimilé etc. Mais un chargé, fondamentalement, n'apprendra rien. Du moins j'ai pas cette prétention. Et ceux qui l'ont à mon sens se plantent.

Pour le reste, étude sociologique ou pas, ça change rien, vu qu'on est d'abord dans un service public, et ensuite d'enseignement. Y'a pas de rapport hiérarchique entre les étudiants et le corps enseignant. Aucun. Les étudiants sont des usagers, en face y'a des agents qui dispensent un service. C'est tout. Y'a des règles à respecter, des deux côtés, mais pas de résultats déterminés, ou de comportements comparables à l'entreprise. On est pas dans une relation hiérarchique, ni salariale. Pas encore.

Donc à partir du moment où l'étudiant est là pour apprendre, ça fait une nette différence dans la relation qu'il doit avoir avec son enseignant ou son chargé, et inversement. Je suis désolé, mais à un étudiant qui fout rien, on va pas lui dire c'est bien mon petit continue et ça marchera encore. Non.
Celui qui se donne du mal, qui bosse, qui prépare sérieusement ses TD, qui essaie de participer et de comprendre, et dont on voit les efforts et les améliorations au cours du semestre, à lui oui.

Alors il s'agit ni de tomber dans un excès, ni dans l'autre. Etre démago voire m'en-foutiste en TD, c'est honteux. Mais passer son temps à dire aux étudiants que c'est des blaireaux et qu'ils y arriveront pas, ça l'est tout autant. Y'a beaucoup d'erreurs qui sont faites en TD, par tout le monde. Mais voilà, faut pas sacraliser le chargé, et on est pas au lycée où y'a une fonction d'accompagnement, voire de modélisation. Là, à la fac, on bosse seul. Ca fait une nette différence.
Mais après, je comprends aussi qu'il y a des discours que les étudiants n'ont pas envie d'entendre. Et pourtant, bah voilà, c'est fini le lycée où on est derrière vous, c'est fini les bisounours la fac c'est cool ouais c'est comme dans Sauvés par le Gong. Bah nan la fac on glande pas chez Marcel toute la journée.

ALors faut bien savoir une chose, c'est que celui qui bosse et qui se donne autant qu'il peut en TD, il sera valorisé. Celui qui s'en fout, qui fout que dalle, de toute façon, qu'on l'engueule ou pas et qu'on lui dise ou pas qu'il y arrivera pas, ça change rien. Il y arrivera pas. Et il a donc rien à faire là. Finalement, c'est plutôt rassurant. Bossez, et vous verrez bien.

Mais négligez pas les TD, au contraire, c'est là qu'il faut bosser au max.

Quant aux petites matières, y'a pas de secret: faut apprendre par coeur le plan. Le sujet d'exam sera très exactement une section, un paragraphe ou un truc s'y rapprochant. Donc faut apprendre le plan par coeur, et le balancer avec le max de contenu le jour de l'exam. Ca fonctionne par mots clés. C'est tout. Ca permet d'avoir des points d'avance, faut jamais, mais jamais se retrouver pénalisé à cause des petites matières. Toujours gagner des points, ce sera toujours ça de pris sur d'éventuels accidents dans les grosses.
Putains et politicards en appelleront alors au ciel...Sauvez-nous! Je les toiserai d'en haut...et dirai non...
Avatar de l’utilisateur
GarchimorchNon spécifié
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 1320
Inscription: Mer 5 Déc 2007 18:46
Ville: Bordeaux
Année d'étude: Maître Jedi

Re: Déprime L2

Messagepar Althy le Mer 1 Déc 2010 13:57

Merci pour ces précisions, car je dois avouer que je ne voyais absolument pas la chose ainsi, notamment à propos de la situation d'usager face à un service public, et non d'enseignant face à des élèves. D'une manière générale d'ailleurs, je n'ai jamais vraiment approfondi la question du statut des chargés de TD (le font-il par envie, ou parce qu'ils sont obligés d'en passer par là dans leur cursus de doctorat ?), d'où pour moi le rapprochement facile avec l'enseignement. Cependant il demeure néanmoins une once de hiérarchie à leur propos, dans la mesure où les chargés de TD devront à la fin du semestre attribuer une note et en un sens nous juger. A ce seul sujet le parallèle avec l'enseignement et la relation élève/prof est vite fait.
Avatar de l’utilisateur
AlthyHomme
Balthazar
Balthazar
 
Messages: 280
Inscription: Sam 19 Juin 2010 20:47
Année d'étude: Master 2 Gestion du patrimoine privé (Droit)

Re: Déprime L2

Messagepar Garchimorch le Mer 1 Déc 2010 15:01

Depuis le temps que je me tue à dire que le strat ça peut être fun et vivant :mrgreen:
La fac c'est un très bon exemple de la relation usager/SPA, et même si les relations se dégradent de plus en plus de façon générale, la fac reste avant tout un service public, du moins faut défendre cette conception, mais c'est pas sujet.

Nan le sujet c'est que le strat c'est fun et vivant! Ou finalement, comment je fais du droit en m'amusant et dans la vie de tous les jours.
Plus sérieusement, le statut des chargés est très variable, y'a plusieurs sortes de contrats, avec plus ou moins de stabilité. Ce qu'il y a c'est qu'à la sortie du M2, et pour certains M2, il va y avoir plusieurs contrats doctoraux maintenant (anciennement les allocations), qui pourront être conclus avec les majors de la promo. S'ils acceptent, ils continuent donc en thèse, le contrat vaut pour 3 ans. Les TD font partie du service, donc y'a les deux, c'est à dire que c'est obligatoire, mais en même temps beaucoup de thésards font les TD avec envie. Ce qui est préférable si ensuite ils veulent devenir enseignants-chercheurs, et c'est emmerdant de pas aimer les étudiants quand on veut bosser à la fac. Bref, pour ceux qui n'ont pas de contrat doctoral, ils peuvent être vacataires, donc faire leur thèse, et en plus des TD. Ils ont encore plus de précarité que les contrats doc, mais font le même boulot. Ils font les TD aussi parce que souvent ils aiment ça, en même temps c'est un peu obligatoire, pour le dossier etc., et puis ça donne un peu d'argent. Après, de toute façon, on fait pas les TD pour se faire du pognon.
Bon, après, c'est vrai que la thèse c'est pas non plus nécessairement le truc où on a le plus de satisfaction dans la vie, ça peut créer des frustrations, des aigreurs etc., qui peuvent ensuite être malheureusement visibles en TD. Mais en règle générale, en tout cas je l'espère, ceux qui font ça le font parce qu'ils aiment leur boulot. Quand on aime pas son boulot on le fera mal, donc autant faire autre chose.

Ensuite, les Maitres de conf aussi font souvent des TD. Eux ils sont titulaires, ils ont eu le concours et ont été recrutés, tout ça après leur doctorat. Et les TD font partie de leur service. Tout comme les professeurs agrégés peuvent aussi faire des TD s'ils le souhaitent.

Après, tu as parfaitement raison, la relation est quand même assez curieuse entre le chargé et l'étudiant, mais hiérarchique, non. Le chargé va sanctionner, comme tu le dis, à la fin du semestre (sanctionner non pas dans le sens punition mais validation), en donnant une note. Mais ce sera une évaluation globale de l'étudiant, qui reflète son niveau et son travail. C'est tout, une évaluation.
Putains et politicards en appelleront alors au ciel...Sauvez-nous! Je les toiserai d'en haut...et dirai non...
Avatar de l’utilisateur
GarchimorchNon spécifié
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 1320
Inscription: Mer 5 Déc 2007 18:46
Ville: Bordeaux
Année d'étude: Maître Jedi

Re: Déprime L2

Messagepar Linoa le Mer 1 Déc 2010 20:03

J'aimerai juste répondre à Loïc sur la question du nombre d'étudiants qui arrivent en droit en disant je veux être juge pour enfant, et le nombre réel d'étudiant de droit qui parviennent à entrer à l'ENM. J'ai envi de dire que sur cette question bien précise : ce n'est pas une question de chute de niveau, mais une question POLITIQUE ! Le jour où l'on permettra aux étudiants de droit d'accéder aux cours de culture générale comme à science po, où l'on nous formera à faire des dissertations de culture générale peut être que l'on aura la possibilité de concurrencer plus facilement les gens de science po. Mais tant qu'on ne nous donnera pas cette chance, on continuera d'avoir des juges avec beaucoup de culture gé et très peu de culture juridique (n'est ce pas Monsieur Burgaud...la procédure pénale c'était pas au programme à science po...). Et pour ce qui est du concours d'avocat : en 5 ans à la fac je n'ai JAMAIS fait la moindre note de synthèse, on ne nous a jamais présenté la méthodo de cet exercie alors qu'il a un gros coef pour le barreau.
C'est quelque chose que vous devriez demander dans votre programme de l'UNEF : égalité des chances des juristes par rapport aux étudiants de science po : cours et td de culture gé, et exo de note de synthèse (même si il me semble que Madame Gauthier en propose, mais c'est la seule je crois).
Avatar de l’utilisateur
LinoaFemme
Souverain
Souverain
 
Messages: 2214
Inscription: Mar 15 Jan 2008 15:26
Ville: Bordeaux
Année d'étude: Padawan

Re: Déprime L2

Messagepar Loic le Jeu 2 Déc 2010 12:35

Grosso modo, on est plutôt pour la suppression des IEP et la création de cours de culture générale à l'Université (toutes filières confondues!). Après sur l'accès aux professions juridiques, c'est aberrant...
Elu au CA de tous les étudiants
Avatar de l’utilisateur
LoicHomme
Balthazar
Balthazar
 
Messages: 413
Inscription: Mar 4 Déc 2007 16:20
Ville: eysines
Année d'étude: Doctorat Science de Gestion

Re: Déprime L2

Messagepar Caro le Ven 3 Déc 2010 13:11

autant je suis d'accord avec tout ce que tu as dit Linoa, autant la référence à Burgaud est plus que déplacée, si tu le cites, cites aussi les dizaines de JLD et les proc et autres substituts, en 1ère instance et en appel qui n'ont rien vu non plus... Ya des gens venant de droit qui n'avaient jamais fait de procédure pénale non plus avant d'entrer à l'enm puisque ce n'est pas une matière obligatoire à la fac; et s'ils l'ont mis au programme du concours c'est justement pour ça...

Outreau est vraiment devenu le point godwin de tte la justice et c'est extrêmement horripilant
Fin du HS
Avatar de l’utilisateur
CaroFemme
Melchior
Melchior
 
Messages: 707
Inscription: Lun 3 Mar 2008 18:38
Ville: bordeaux
Année d'étude: inspectrice des douanes, ex esclave, ex pro des concours en tous genres

Re: Déprime L2

Messagepar Linoa le Ven 3 Déc 2010 13:21

Je t'avoue que je n'y ait pas repenser depuis l'époque mais sur le moment je me suis juste rappeler de ce qu'avait dit la prof a son sujet.
Avatar de l’utilisateur
LinoaFemme
Souverain
Souverain
 
Messages: 2214
Inscription: Mar 15 Jan 2008 15:26
Ville: Bordeaux
Année d'étude: Padawan

Re: Déprime L2

Messagepar Pifpaf le Lutin le Mar 7 Déc 2010 18:28

(en référence au post de Garchi)
Je ne comprend pas pourquoi les chargés ne seraient pas des enseignants. Honnêtement, s'ils ne faisaient que répéter le cours, autant utiliser un bon magnétophone... La reformulation, ce n'est pas ce que fait un chargé? Reformuler n'est pas ré-expliquer? Et ré-expliquer n'est pas enseigner? Franchement quoi...
Si vous avez été déçu par le Super, essayez donc le Génial! Le Génial, c'est Super!
(attention aux coups de pompe)
Avatar de l’utilisateur
Pifpaf le LutinFemme
Balthazar
Balthazar
 
Messages: 392
Inscription: Dim 28 Déc 2008 13:13
Ville: Bordeaux
Année d'étude: Master 2 Droit du travail et de la protection sociale (2012 2013)

Re: Déprime L2

Messagepar Ellion Kayerd le Mar 7 Déc 2010 19:41

Ils n'enseignent pas dans ce sens où ils n'ont pas vocation à faire apprendre, juste à préciser sur certains points. Si tu prends une mine, le prof va être celui qui va creuser et faire en sorte de maintenir le tunnel à peu près stable, et le chargé celui qui va éclairer ce boyau de connaissance de sa petite bougie. De temps en temps, il pourra donner un petit coup de pioche ou planter une poutre, mais ce n'est pas sa vocation première.

Enfin ça peut quand même le devenir quand le programme de TD est en avance d'une bonne semaine sur celui du prof :mrgreen:
Avatar de l’utilisateur
Ellion KayerdHomme
Balthazar
Balthazar
 
Messages: 310
Inscription: Dim 3 Jan 2010 01:16
Ville: Pessac
Année d'étude: Master 1 Droit Pénal et carrières judiciaires

Re: Déprime L2

Messagepar Garchimorch le Mar 7 Déc 2010 19:56

C'est surtout dans le sens de la formation, d'abord, qui est inexistante, ce qui est problématique. Ensuite, par l'absence de tout titre pour enseigner. Enfin, par le fait que le chargé n'a pas pour but quelconque de substituer ou de remplacer l'enseignant qui fait le cours magistral. Il s'agit donc, en TD, d'approfondir des points, ciblés, qui ont été traités en cours, et qui méritent qu'on s'attarde dessus. C'est de l'approfondissement, et de la méthode qui est donnée en TD. C'est tout. Après ça peut aussi être déjà pas mal. Mais bon, à mon sens c'est pas de l'enseignement.

Mais bon c'est évidemment que mon point de vue, ça vaut pas grand chose, mais c'est ce que je me dis depuis que j'ai commencé. Ca relève plus de la psychiatrie j'en suis bien conscient. Après, dites vous bien aussi qu'on a jamais aucun retour en TD. On sait pas vraiment comment chaque séance a été comprise ou non, intégrée ou pas, si ça a réellement aidé et été bénéfique. On sait pas. C'est rare d'avoir des étudiants qui, après coup, à la fin de semestre, d'année, ou l'année suivante, qui viennent discuter avec leurs anciens chargés de la façon dont se passaient les TD. Et c'est dommage.

Ce qui jour aussi c'est le statut bâtard des chargés de TD. Pour la plupart, c'est des thésards, ou des personnes qui ont fini leur thèse. Il y a aussi des maîtres de conf qui font des TD pour eux pas de problème. Mais en grande majorité, c'est des thésards. Ils sont censés être de futurs enseignants-chercheurs, mais sans avoir le statut. Le statut du thésard est très précaire, et il ne fait ni entièrement partie du corps professoral, ni totalement partie des étudiants. Ca crée souvent un certain malaise et mal-être du coup, on connaît pas notre place, on sait pas où on est. Et ouais, y'aurait de quoi faire des études sociologiques et psychologiques sur les chargés! Mais dans l'ensemble, sous leur carapace de muscles, il y a aussi un petit coeur qui bat, et qui aime les étudiants.
Putains et politicards en appelleront alors au ciel...Sauvez-nous! Je les toiserai d'en haut...et dirai non...
Avatar de l’utilisateur
GarchimorchNon spécifié
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 1320
Inscription: Mer 5 Déc 2007 18:46
Ville: Bordeaux
Année d'étude: Maître Jedi

Re: Déprime L2

Messagepar nabulio le Jeu 9 Déc 2010 21:47

Garchimorch a écrit:C'est rare d'avoir des étudiants qui, après coup, à la fin de semestre, d'année, ou l'année suivante, qui viennent discuter avec leurs anciens chargés de la façon dont se passaient les TD. Et c'est dommage.


+1 les TD m'ont mis la boule au ventre pendant quelques temps, j'ai eu de "mauvaises" expériences avec certains chargés, de belles prises de becs aussi, et puis un jour, j'ai compris qu'ils étaient... humains ! Et j'ai discuté avec mes chargés de TD, de plus en plus souvent, et ça m'a permis de crever l'abcès, de me sentir de plus en plus à l'aise en TD, et donc d'améliorer ma participation, malgré une nature timide et un caractère taiseux, d'améliorer la pertinence de mes interventions car j'avais enfin compris ce que le chargé attendait de moi, même s'il faut avouer que je n'ai jamais été un grand contributeur.

Pour rebondir sur un point également, Garchi disait que les L2 n'étaient pas entourés... c'est vrai que par rapport au lycée, on l'est nettement moins, mais attendez les M2 ou les formations à l'étranger, style LL.M. où vous avez quelques heures de séminaires ou colloques, de-ci delà, et où à la fin de l'année, on vous demande un raisonnement juridique tout autre que ce que l'on demande en M2.

Oui, la L2, c'est dur, tellement que pour ma part j'ai du m'y reprendre à deux fois :mrgreen: mais, il faut réellement s'accrocher lors de cette année charnière qui pose les bases de tout votre cursus académique.
J'ose tout ce qui sied à un homme; qui ose plus n'en est pas un.
Avatar de l’utilisateur
nabulioHomme
Frontignan
Frontignan
 
Messages: 44
Inscription: Sam 10 Nov 2007 10:32
Ville: Genève
Année d'étude: Legal Specialist @ Yahoo!

Précédente

Retourner vers Bla-bla

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 6 invités